Cabo Verde : la FAO octroie une aide urgente au pays, victime de la sécheresse

18 février 2015

L'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) a annoncé mercredi qu'elle s'apprêtait à fournir des semences de cultures vivrières, des aliments pour animaux et du matériel d'irrigation au goutte-à-goutte pour venir en aide à des milliers d'habitants de Cabo Verde dont la sécurité alimentaire et les moyens d'existence sont menacés par un fort recul de la production agricole dû à la sécheresse.

La FAO a annoncé dans un communiqué de presse qu'un accord pour une aide d'urgence d'un montant de 500.000 dollars venait d'être signé lors d'une réunion à Rome entre le Premier Ministre de Cabo Verde, José Maria Pereira Neves, et le Directeur général de l'agence onusienne, José Graziano da Silva.

« Il s'agit d'un accord de la plus haute importance qui nous permettra non seulement d'affronter la sécheresse en cours, mais contribuera aussi à créer les conditions pour une agriculture durable à Cabo Verde », a déclaré M. Pereira Neves.

Selon la FAO, en 2014, les précipitations tombées dans l'archipel ont été 65% inférieures à celles de l'année précédente. Environ 30.000 personnes ont aujourd'hui besoin d'une aide d'urgence, a estimé la FAO, les ménages plus vulnérables ayant perdu l'ensemble ou une grande partie de leurs récoltes.

Une mission d'évaluation conduite par la FAO le mois dernier a estimé la production de maïs à environ 1.000 tonnes, soit le plus bas niveau jamais enregistré dans le pays, qui fait suite à une forte tendance à la baisse déplorée au cours des dernières années.

L'intervention d'urgence de la FAO permettra de venir en aide aux 8.237 ménages ruraux les plus vulnérables aux impacts de la sécheresse. En s'inspirant d'expériences passées visant à améliorer l'utilisation des rares ressources en eau, et dans le but de renforcer les capacités de résilience, des kits d'irrigation au goutte-à-goutte seront distribués.

D'après l'agence de l'ONU, le faible niveau de précipitations a par ailleurs fortement pesé sur la production de fourrage, mettant à risque la vie de milliers d'animaux. La FAO distribuera par conséquent des aliments pour animaux à 668 ménages d'éleveurs.

Cabo Verde est fortement tributaire des importations céréalières, en particulier celles de riz et de blé qui ne sont pas cultivés dans le pays. Le pays doit donc importer environ 80 % de ses besoins en céréales. Malgré cela, la forte baisse de la production aura un impact négatif sur les revenus et l'accès à la nourriture. Aussi la FAO a déclaré avoir pour principal objectif, parallèlement à son aide d'urgence, de rendre la production agricole moins dépendante des précipitations, très variables et imprévisibles à Cabo Verde.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

La FAO appelle à agir contre l'insécurité alimentaire dans les zones de conflit

L'agriculture et la sécurité alimentaire doivent être traitées comme des composantes essentielles de la consolidation de la paix et de la résolution des conflits, selon le Directeur général de l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), José Graziano da Silva.