Le Conseil de sécurité proroge le mandat du Bureau de l'ONU en Guinée-Bissau

18 février 2015

Le Conseil de sécurité a prolongé mercredi le mandat du Bureau intégré des Nations Unies pour la consolidation de la paix en Guinée-Bissau (BINUGBIS) pour une période de douze mois à compter du 1er mars 2015.

Dans cette résolution, le Conseil recommande au Bureau de se concentrer en particulier sur trois tâches prioritaires : accompagner la concertation politique sans exclusive et la réconciliation nationale pour faciliter la gouvernance démocratique et parvenir à un consensus sur les principaux problèmes politiques; fournir des conseils et un appui stratégiques et techniques auprès des autorités nationales et des parties prenantes concernées; aider le gouvernement de la Guinée-Bissau à mobiliser, harmoniser et coordonner l'assistance internationale.

Le BINUGBIS et le Représentant spécial du Secrétaire général pour la Guinée-Bissau se voient aussi confirmer leur mission de pilotage de l'action menée par la communauté internationale dans les domaines prioritaires, notamment le renforcement des institutions démocratiques et la mise en place de systèmes efficaces et rationnels de maintien de l'ordre, de justice pénale et d'administration pénitentiaire.

Dans la résolution, le Conseil se félicite de la tenue à Bruxelles d'une conférence internationale des donateurs en mars 2015 et encourage vivement la communauté internationale à aider la Guinée-Bissau à mobiliser des ressources pour mettre en œuvre les priorités gouvernementales et à entreprendre la tâche de stabilisation à long terme.

En attendant, il demande aux autorités bissau-guinéennes et à toutes les parties prenantes d'unir leurs efforts en vue de consolider les progrès accomplis et de s'attaquer aux causes profondes de l'instabilité. Le Conseil « exige de nouveau » des forces de sécurité et de défense qu'elles se soumettent pleinement à la tutelle du pouvoir civil.

Le Conseil salue le rôle important joué par la Mission de la Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest (ECOMIB) pour ce qui est de sécuriser les institutions publiques et de soutenir la réforme du secteur de sécurité.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Guinée-Bissau : la situation reste fragile, selon l'envoyé de l'ONU

Malgré les efforts des autorités de Guinée-Bissau, la situation reste fragile dans ce pays qui a encore besoin du soutien de la communauté internationale, a déclaré jeudi le Représentant spécial du Secrétaire général en Guinée-Bissau, Miguel Trovoada.