Cameroun : l'ONU appelle à un soutien accru pour lutter contre la crise humanitaire

17 février 2015

La Sous-Secrétaire générale des Nations Unies aux affaires humanitaires et Coordinatrice adjointe des secours d'urgence, Kyung-wha Kang, a appelé lundi la communauté internationale à redoubler d'efforts pour lutter contre la crise humanitaire au Cameroun.

Dans un communiqué de presse rendu public à Yaoundé, la capitale camerounaise, Mme Kang a conclu une visite de sept jours dans le pays et en République centrafricaine, par un appel à soutenir les efforts humanitaires au Cameroun. Au cours de sa visite, la Sous-Secrétaire générale aux affaires humanitaires a été en mesure d'évaluer la situation des personnes déplacées, des réfugiés et des autres personnes touchées par la crise actuelle.

« Le Cameroun fait face à une crise humanitaire de plus en plus complexe et difficile : à l'est, un afflux de réfugiés provenant de la République centrafricaine voisine, et dans la région de l'Extrême Nord, une augmentation des déplacements de populations à travers et à l'intérieur de la région due aux attaques de Boko Haram », a déploré Mme Kang.

De plus, a-t-elle précisé, les cycles répétés de sécheresse et d'inondations n'ont fait qu'augmenter l'insécurité alimentaire, la malnutrition et les épidémies récurrentes dans certaines parties du pays.

« Actuellement, plus de deux millions de personnes ont besoin d'aide humanitaire au Cameroun », a déclaré en conclusion la Coordinatrice adjointe des secours d'urgence à l'endroit de la communauté internationale.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Centrafrique : la chef adjointe de l'humanitaire de l'ONU appelle à mieux protéger les personnes vulnérables

A l'issue d'une visite de cinq jours en République centrafricaine, une délégation de haut niveau des Nations Unies et de l'Union européenne a appelé samedi à une meilleure protection des communautés vulnérables vivant dans le pays.