Journée mondiale de la radio : l'ONU salue la capacité du média à représenter la jeunesse

13 février 2015

A l'occasion de la Journée mondiale de la radio, le Secrétaire général de l'ONU et la chef de l'UNESCO ont salué vendredi le rôle essentiel joué par ce média pour faire entendre la voix des jeunes du monde entier.

Sous l'égide de l'Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO), cette quatrième édition de la Journée mondiale de la radio, dont l'objectif est de célébrer la capacité unique de ce moyen de communication à toucher directement la vie des gens dans le monde entier, est consacrée à la jeunesse.

« Pour la Journée mondiale de la radio, nous célébrons un média qui capte l'imagination et rassemble les populations », a déclaré avec enthousiasme le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, dans un message vidéo diffusé sur le site Web de l'UNESCO.

« Cette célébration annuelle de la Journée mondiale de la radio met en lumière l'importance de la radio pour 1,8 milliard de jeunes femmes et jeunes hommes qui peuplent la planète », a insisté M. Ban, ajoutant que la radio compte véritablement pour la jeunesse à travers le monde.

Alors que la communauté internationale s'engage pour de nouveaux objectifs de développement durable et un accord global sur le changement climatique, le chef de l'ONU a en effet estimé que « nous avons besoin d'entendre les voix des jeunes, femmes et hommes, haut et fort, et de toute urgence ».

« En cette occasion, l'UNESCO appelle à une meilleure inclusion sociale de la génération des moins de trente ans, qui représente plus de la moitié de la population mondiale », a déclaré la Directrice générale de l'UNESCO, Irina Bokova, faisant écho aux propos de M. Ban, également par l'intermédiaire d'un message vidéo.

« Les jeunes ne sont pas suffisamment représentés dans les médias, et cette exclusion est trop souvent à l'image de leur exclusion sociale, économique ou démocratique », a déploré Mme Bokova, ajoutant que les jeunes producteurs ou diffuseurs sont encore trop peu nombreux.

« Trop rares aussi sont les programmes dédiés à la jeunesse et les émissions conçues par les jeunes », a-t-elle poursuivi, pointant du doigt le fait que ce déficit explique les nombreux stéréotypes affectant les jeunes qui circulent dans les contenus éditoriaux et sur les ondes.

« La radio permet aussi, par la diffusion de l'information, de créer un sentiment d'appartenance commune. Elle aide les communautés à briser leur isolement dans des situations de conflit armé, de tensions politiques, de détresse humanitaire », a salué la Directrice générale, précisant que l'UNESCO utilise aujourd'hui la radio notamment pour diffuser des messages d'urgence sanitaire, en réponse à Ebola.

« J'appelle aujourd'hui l'ensemble des Etats Membres et nos partenaires, en particulier du monde de la radio, à se mobiliser autour de ce média, et d'en faire une force d'inclusion, de dialogue entre les générations, et de changement social », a conclu Mme Bokova.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Forum de la jeunesse : l'ONU souhaite placer les jeunes au cœur du développement

Le programme de développement des Nations Unies pour l'après-2015 actuellement en cours d'élaboration et ses objectifs de développement durable (ODD) devront tout autant s'inspirer des jeunes du monde entier qu'être une source d'inspiration pour eux, a déclaré le Président du Conseil économique et social des Nations Unies (ECOSOC), Martin Sajdik.