Guinée-Bissau : la situation reste fragile, selon l'envoyé de l'ONU

5 février 2015

Malgré les efforts des autorités de Guinée-Bissau, la situation reste fragile dans ce pays qui a encore besoin du soutien de la communauté internationale, a déclaré jeudi le Représentant spécial du Secrétaire général en Guinée-Bissau, Miguel Trovoada.

« Le retour à l'ordre constitutionnel, aussi positif qu'il ait été, n'a pas encore permis de s'attaquer aux causes fondamentales de l'instabilité en Guinée-Bissau », a dit M. Trovoada lors d'un exposé devant les membres du Conseil de sécurité.

« Cela veut dire que l'environnement politico-social se caractérise par un climat où l'espoir d'un avenir dégagé d'incertitudes cohabite avec une situation de stabilité encore fragile », a-t-il ajouté.

Le Représentant spécial a mentionné un certain nombre d'avancées positives réalisées par le gouvernement.

« En ce qui concerne la réforme des forces de défense et de sécurité, la ministre titulaire de ce secteur a introduit de nouveaux amendements à la législation sur la création du Fonds spécial de pension. Elle a également présenté au Premier ministre une liste du personnel éligible à la démobilisation et à la retraite », a-t-il noté.

« Au mois de janvier dernier, la Ministre de la justice a conduit la révision et la validation du programme proposé de la réforme du secteur judiciaire », a-t-il ajouté. « Là encore, c'est une étape importante vers l'établissement d'une justice accessible, plus transparente et plus crédible, en Guinée-Bissau ».

Selon le Représentant spécial, la Guinée-Bissau a toujours besoin d'un soutien, notamment pour consolider les institutions démocratiques, restructurer le secteur de défense et de sécurité, renforcer le système judiciaire, améliorer le fonctionnement de l'administration publique et augmenter sa capacité à combattre l'impunité et la criminalité transnationale.

M. Trovoada a précisé que le Secrétaire général de l'ONU recommandait le renforcement des bons offices de son Représentant spécial. Il a toutefois ajouté que « l'assistance apportée par la communauté internationale à la Guinée-Bissau ne saurait durer éternellement ».

« Les défis sont énormes, nombreux et complexes, mais ils ne sont pas insurmontables. La consolidation de la paix et de la stabilité en Guinée-Bissau, condition indispensable du développement, exige des efforts conjoints, de la patience et de la persévérance », a-t-il conclu.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

A Addis-Abeba, Ban Ki-moon salue la solidarité africaine envers les pays affectés par Ebola

A l'occasion d'un Sommet de l'Union africaine à Addis-Abeba, en Ethiopie, le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, a salué vendredi la solidarité affichée par l'Afrique envers le Libéria, la Guinée et la Sierra Leone, les trois pays les plus affectés par l'épidémie d'Ebola.