Gabon : l'ONU salue la décision réhabilitant un parti d'opposition dissous en 2011

5 février 2015

Le Représentant spécial du Secrétaire général et chef du Bureau régional des Nations Unies pour l'Afrique centrale (UNOCA), Abdoulaye Bathily, a salué jeudi la récente décision du gouvernement du Gabon réactivant le Conseil national de la démocratie (CND) ainsi que celle réhabilitant l'Union nationale, un parti de l'opposition dissout par arrêté ministériel le 27 janvier 2011.

« Il s'agit d'une bonne nouvelle dans le contexte actuel. Je lance un appel aux leaders de l'opposition afin qu'ils saisissent cette main tendue du gouvernement et mettent à profit cette opportunité pour s'engager pleinement dans le jeu politique et participer aux débats sur les enjeux liés au développement du Gabon », a souligné M. Bathily.

« Je félicite les hautes autorités gabonaises pour cette initiative. Je les encourage à poursuivre cet élan d'ouverture, y compris en garantissant de manière effective les libertés fondamentales et en promouvant un environnement permettant aux partis politiques d'exercer leurs activités sans entraves », a ajouté le Représentant spécial.

M. Bathily a renouvelé sa disponibilité à continuer à travailler en étroite collaboration avec tous les acteurs socio-politiques gabonais pour renforcer le climat d'apaisement et favoriser un dialogue fécond entre l'opposition et le gouvernement.

« Le Gabon fait partie des pays de la sous-région qui vont organiser les élections présidentielles en 2016. Il est nécessaire d'œuvrer de manière concertée pour que celles-ci se déroulent dans de bonnes conditions, c'est-à-dire sans violences », a conclu le Représentant spécial, exhortant, une fois de plus, toutes les parties prenantes à privilégier la paix et la cohésion sociale.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Gabon : l'ONU lance un appel au calme après les violences lors d'une manifestation de l'opposition

Le Représentant spécial du Secrétaire général de l'ONU et Chef du Bureau régional des Nations Unies pour l'Afrique centrale (UNOCA), Abdoulaye Bathily, a condamné les violences survenues lors de la manifestation organisée par l'opposition gabonaise le samedi 20 décembre à Libreville, la capitale du pays.