RDC : le chef de la MONUSCO se rend dans le nord-est du pays suite à une violente fusillade

3 février 2015

Le chef de la Mission des Nations Unies en République démocratique du Congo (MONUSCO), Martin Kobler, a apporté mardi son soutien à la population d'une localité du nord-est du pays, victime d'une violente fusillade qui a fait plusieurs morts et de nombreux blessés.

Selon un communiqué de la MONUSCO, rendu public à Kinshasa, la capitale de la République démocratique du Congo (RDC), des individus non encore identifiés ont ouvert le feu à Aru, une localité de la Province orientale du pays, provoquant la mort de quinze personnes, dont un volontaire des Nations Unies, et faisant dix-sept blessés.

La MONUSCO s'est immédiatement rendue sur place pour porter secours aux victimes. Martin Kobler, accompagné du Vice-gouverneur de la Province orientale, Pascal Mombi, de la Ministre provinciale de la santé et des affaires sociales et humanitaires, Jeanne Alasha, et du Commissaire de district de l'Ituri, Jean-Robert Vundwandi, a rendu visite aux blessés à l'hôpital d'Aru.

« Je suis profondément attristé par cette fusillade qui a fait plusieurs morts parmi la population d'Aru. Je présente mes condoléances aux familles des disparus, et suis venu leur apporter mon soutien et mon réconfort en ces moments difficiles», a déclaré M. Kobler après son arrivée à Aru, à 236 kilomètres de Bunia, le chef-lieu du district d'Ituri dans la Province orientale, non loin de la frontière avec l'Ouganda.

Peu avant sa visite à Aru, le chef de la MONUSCO s'était rendu à Bunia où il avait rendu hommage au volontaire de la MONUSCO tué durant l'attaque, Gagan Punjabi, à l'occasion de la cérémonie de rapatriement de son corps.

Selon la MONUSCO, des enquêteurs désignés par les autorités locales de Bunia ont été dépêchés sur place le dimanche 1er février par vol héliporté de la MONUSCO pour enquêter sur cette fusillade mortelle, en vue d'appréhender les criminels et de les traduire en justice.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.