Arabie saoudite : Ban Ki-moon rend hommage au défunt Roi Abdallah

23 janvier 2015

Le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, a fait part de sa tristesse jeudi soir en apprenant le décès du Serviteur des deux saintes mosquées, le Roi Abdallah ben Abdulaziz Al-Saoud, du Royaume d'Arabie saoudite.

Dans un communiqué de presse rendu public par son Porte-parole au siège de l'Organisation à New York, M. Ban a exprimé ses condoléances au gouvernement et au peuple du Royaume d'Arabie Saoudite.

Le Secrétaire général a rappelé à cette occasion que le Roi Abdallah avait significativement contribué au développement du Royaume. « Sous sa direction durant les décennies où il assumé différentes hautes fonctions au sein du gouvernement, le Royaume d'Arabie Saoudite a réalisé des progrès remarquables en matière de prospérité pour son peuple », a salué le chef de l'ONU.

Le Secrétaire général a également rendu hommage aux efforts déployés par le Roi Abdallah pour relever les défis régionaux et internationaux en cette période troublée, marquée notamment par des changements rapides, et pour promouvoir le dialogue entre les religions du monde.

« En tant qu'instigateur de l'Initiative de paix arabe, le Roi Abdallah a laissé un héritage tangible susceptible de montrer la voie de la paix au Moyen-Orient », a ajouté le Secrétaire général, tout en saluant le défunt leader pour la générosité dont il a fait preuve dans son soutien humanitaire et au développement dans le monde arabe et au-delà.

« Le mondes arabe et islamique et la communauté internationale se souviendront du leadership du Roi Abdallah », a déclaré en conclusion M. Ban.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

L'ONU appelle l'Arabie saoudite à cesser la flagellation d'un blogueur

Le Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l'homme, Zeid Ra'ad Al Hussein, a appelé jeudi l'Arabie Saoudite à cesser la flagellation du blogueur Raif Badawi, qui a reçu 50 coups de fouet en public vendredi dernier et devait être fouetté à nouveau vendredi et chaque vendredi jusqu'à ce que sa condamnation à une peine de 1.000 coups de fouet soit entièrement purgée.