Centrafrique : la MINUSCA capture l'un des principaux leaders anti-Balaka

19 janvier 2015

La Mission des Nations Unies en République centrafricaine (MINUSCA) s'est félicitée de la capture du chef anti-Balaka Rodrigue Ngaibona, lors de la première arrestation de grande envergure d'un milicien depuis le début de l'année 2015.

Lors d'un point de presse au siège de l'ONU à New York, un porte-parole de l'Organisation, Farhan Haq, a indiqué que des Casques bleus avaient appréhendé M. Ngaibona dans la ville de Bouca, suite à l'émission d'un mandat d'arrêt par la justice du pays.

M. Ngaibona, plus connu sous l'alias « général Andilo », a été transporté à Bossangoa par les Casques bleus qui l'ont ensuite remis aux autorités du pays.

Plus de deux ans de guerre civile et de violence en République centrafricaine ont déplacé des milliers de personnes à l'intérieur du pays, suite aux affrontements entre l'alliance Séléka à majorité musulmane et les milices chrétiennes anti-Balaka.

Selon les estimations de l'ONU, près de 440.000 personnes sont toujours déplacées dans le pays et 190.000 autres ont demandé asile au-delà des frontières centrafricaines. Dans le même temps, plus de 36.000 personnes, y compris issues de l'ethnie minoritaire peule, restent piégées dans des enclaves à travers le pays, caressant l'espoir de trouver asile dans les États voisins.

Depuis septembre 2014, la MINUSCA a arrêté plus de 200 personnes dans le cadre de son appui aux autorités centrafricaines pour le maintien de l'état de droit. Néanmoins, la situation dans le pays demeure fragile, au point que le Secrétaire général adjoint des Nations Unies aux opérations de maintien de la paix, Hervé Ladsous, a récemment qualifié le climat en République centrafricaine de potentiellement explosif.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Centrafrique : l'envoyé de l'ONU se dit plein d'espoir pour les perspectives de paix

Le Représentant spécial du Secrétaire général en République centrafricaine, Babacar Gaye, s'est déclaré plein d'espoir pour les perspectives de paix dans ce pays, mettant en avant des signes de progrès en matière de dialogue.