Coupe d'Afrique des Nations : la FAO lance la campagne « Le football africain contre la faim »

16 janvier 2015

A l'occasion de la Coupe d'Afrique des Nations qui aura lieu du 17 janvier au 8 février 2015 en Guinée équatoriale, l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) et la Confédération africaine de football lancent une campagne pour affirmer qu'il est possible de vaincre la faim en Afrique d'ici 2025.

Cette campagne intitulée « Le football africain contre la faim » compte sur la popularité mondiale du de ce sport pour diffuser un message de solidarité : les pays africains peuvent vaincre la faim de notre vivant, mais ils ont besoin d'une action collective et du soutien populaire pour atteindre leur objectif.

« L'éradication de la faim nécessite un travail d'équipe et de la persévérance, les mêmes qualités que nous dévoilent sur le terrain les joueurs de la Coupe des Nations », a déclaré le Directeur général de la FAO, José Graziano da Silva. Une nutrition adéquate, a-t-il souligné, est primordiale pour atteindre les objectifs que l'on a décidé de se fixer, sportifs ou non.

« Le football rassemble des gens des quatre coins du continent et cela en fait la plateforme idéale pour appeler à la solidarité et rallier tous les peuples d'Afrique à notre effort commun pour aller plus loin dans la lutte contre la faim », a déclaré de son côté le Directeur de la communication à la FAO, Mario Lubetkin, lors d'une conférence de presse à Bata, en Guinée équatoriale.

Rien qu'en Afrique subsaharienne, 223 millions de personnes – soit un individu sur quatre – souffrent de sous-alimentation chronique. Cela entrave leur capacité à mener une vie saine et productive tout en empêchant l'Afrique dans son ensemble d'atteindre son plein potentiel.

Ce potentiel n'est pas négligeable. L'Afrique abrite sept des dix économies qui connaissent la plus forte croissance et sa population est la plus jeune de tous les autres continents. Dans le même temps, les marchés régionaux sont toujours dominés par les importations de produits alimentaires étrangers et les taux de chômage sont très élevés chez les jeunes. Investir dans le développement agricole aujourd'hui est de nature à insérer l'agriculture au cœur de la croissance inclusive. Cela entraînerait des répercussions positives sur l'emploi des jeunes et les moyens d'existence ruraux et aiderait à relever le défi consistant à nourrir une population mondiale croissante.

L'année dernière, les gouvernements africains réunis ont pris un engagement historique consistant à éradiquer la faim chronique d'ici 2025, en phase avec la campagne «Faim Zéro» de l'ONU.

Une étape importante dans cette direction a été franchie avec la création en 2013 du Fonds fiduciaire de solidarité pour l'Afrique, premier fonds africain pour l'Afrique, qui a jusqu'à présent permis de mobiliser quelque 40 millions de dollars (principalement de la Guinée Equatoriale et de l'Angola) pour des projets favorisant à la fois l'emploi des jeunes, la résilience des moyens d'existence dans les situations de crise, l'amélioration de la gestion des ressources naturelles et le soutien à la production alimentaire durable en vue d'éradiquer la faim.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Coupe d'Afrique des nations 2015 : l'ONU encourage les équipes à respecter le fair-play

Le Représentant spécial du Secrétaire général de l'ONU et chef du Bureau régional des Nations Unies pour l'Afrique centrale (UNOCA), Abdoulaye Bathily, a encouragé jeudi les joueurs de football à observer le fair-play et à renforcer l'esprit de fraternité lors de la 30ième Coupe d'Afrique des nations (CAN), qui aura lieu du 17 janvier au 8 février 2015 en Guinée équatoriale.