Nigéria : l'Envoyé spécial de l'ONU pour l'éducation appelle à condamner unanimement Boko Haram

15 janvier 2015

L'Envoyé spécial des Nations Unies pour l'éducation mondiale, Gordon Brown, a déclaré jeudi que le monde devait condamner unanimement le groupe extrémiste Boko Haram et notamment son utilisation de jeunes filles comme kamikazes dans le cadre d'attentats meurtriers.

Vendredi, une bombe attachée au corps d'une écolière a explosé dans le centre de Maiduguri, dans l'Etat de Borno, tuant au moins de 20 personnes. Dimanche, deux jeunes filles ont commis simultanément un attentat suicide sur un marché à Potiskum, dans l'Etat de Yobe, tuant trois personnes et en blessant 40 autres.

« Ces attaques interviennent alors que Boko Haram a choqué le monde avec ces assassinats aveugles d'hommes, de femmes et d'enfants innocents dans les villes de Baga et de Doron Baga. Les victimes incluaient une mère abattue alors qu'elle accouchait. Cette femme et son nouveau-né sont morts », a dit M. Brown.

« Le monde entier doit condamner unanimement les actes barbares de Boko Haram », a ajouté l'Envoyé spécial des Nations Unies. « En violation du droit international, les enfants sont maintenant attaqués par Boko Haram, ils sont exploités comme esclaves et objets sexuels et déployés comme kamikazes ».

Selon Gordon Brown, à l'approche du premier anniversaire de l'enlèvement de plus de 200 jeunes filles de leur lycée à Chibok, il faut faire plus contre Boko Haram et faire en sorte que les enfants soient mieux protégés en soutenant l'initiative du Président du Nigéria, Goodluck Jonathan, sur la protection des écoles.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.