A Paris, l'UNESCO se joint à la minute de silence en hommage aux victimes de Charlie Hebdo

8 janvier 2015

L'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO), qui est l'agence de l'ONU chargée de défendre la liberté d'expression, s'est jointe jeudi à la minute de silence en hommage aux victimes de l'attaque contre le magazine Charlie Hebdo.

Dix professionnels des médias et deux policiers ont été abattus mercredi à Paris par deux hommes armés qui ont fait irruption dans les bureaux du journal. Plusieurs dessinateurs de renom font partie des victimes : Georges Wolinski, Jean Cabut (Cabu), Bernard Verlhac (Tignous) and Stéphane Charbonnier (Charb).

Les employés de l'UNESCO, dont le siège est à Paris, ont observé une minute de silence jeudi midi. L'UNESCO a mis son drapeau berne par solidarité avec la France.

« L'UNESCO est plus déterminée que jamais à protéger la presse libre et indépendante », a déclaré la Directrice-générale de l'UNESCO, Irina Bokova, dans un communiqué publié mercredi.

« La communauté internationale ne peut pas laisser les extrémistes semer la terreur et empêcher la libre circulation des opinions et des idées. Les auteurs de cet attentat devront être traduits en justice », a-t-elle ajouté.

Mercredi, le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, s'est déclaré « bouleversé » par cette attaque meurtrière « contre la liberté d'expression et la liberté de la presse ». « Cette attaque vise à diviser, nous ne devons pas tomber dans ce piège », a-t-il ajouté.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.