L'ONU prolonge de trois ans le mandat du Tribunal spécial pour le Liban

2 janvier 2015

Le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, a prorogé le mandat du Tribunal spécial pour le Liban (TSL) pour une période de trois ans à partir du 1er mars 2015, a annoncé vendredi son porte-parole.

Le mandat du TSL, qui est basé près de La Haye aux Pays-Bas, est de juger les personnes accusées d'avoir perpétré l'attentat du 14 février 2005 à Beyrouth qui a tué 22 personnes, dont l'ancien Premier ministre du Liban, Rafic Hariri, et fait de nombreux blessés.

Cinq accusés ont été inculpés de meurtre. Le procès par contumace a débuté en janvier 2014 et est actuellement en cours, a précisé le porte-parole.

« Le Secrétaire général réaffirme l'engagement des Nations Unies à soutenir le travail du Tribunal spécial pour le Liban pour traduire les responsables en justice et garantir que l'impunité pour de tels crimes majeurs ne soit pas tolérée. L'ONU s'attend à la poursuite de l'appui et de la coopération du gouvernement libanais », a-t-il ajouté.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.