Somalie : l'ONU condamne une attaque contre le siège de l'Union africaine à Mogadiscio

26 décembre 2014

Le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, a condamné fermement vendredi l'attentat meurtrier perpétré la veille contre la base principale de la Mission de l'Union africaine en Somalie (AMISOM) dans l'enceinte de l'aéroport international de Mogadiscio, la capitale du pays, qui a entrainé la mort de plusieurs soldats et contractuels civils de la Mission.

Selon la presse, des hommes armés ont pris d'assaut la principale base de l'Union africaine dans la capitale somalienne, donnant lieu à un échange de tirs entre militants et soldats qui ont fait au moins neuf morts.

Les assaillants, dont certains étaient déguisés en uniformes de l'armée nationale somalienne, selon la presse, se sont infiltrés dans le camp de l'AMISOM et ont ensuite tenté d'accéder à des infrastructures clés. Cinq d'entre eux ont été tués et trois autres capturés durant la riposte des soldats de l'AMISOM, dont trois ont perdu la vie durant l'assaut, ainsi qu'un contractuel civil de l'AMISOM.

Dans une déclaration de presse rendue publique par son Porte-parole, le chef de l'ONU a exprimé ses sincères condoléances aux familles et amis des victimes et a souhaité un prompt rétablissement aux blessés.

« Je condamne cette attaque répréhensible du quartier général de l'AMISOM à Mogadiscio, qui accueille également le Siège de l'ONU pour la Somalie », a quant à lui déclaré le Représentant spécial du Secrétaire général de l'ONU pour la Somalie, Nicholas Kay, soulignant dans un communiqué de presse rendu public jeudi que l'ensemble du personnel des Nations Unies est actuellement sain et sauf.

Tout en faisant part de son soulagement face à cette dernière nouvelle, M. Ban a par ailleurs félicité l'AMISOM pour la rapidité dont elle a fait preuve dans sa réponse à l'attaque, qui lui a permis de reprendre le contrôle de la situation.

Exprimant sa solidarité envers le personnel de l'AMISOM et des Nations Unies dont l'action commune contribue à bâtir une Somalie pacifique, le Secrétaire général a réaffirmé la détermination de l'Organisation à soutenir le gouvernement et le peuple de la Somalie dans leurs efforts continus en faveur de la paix et de la stabilité.

Dans un communiqué de presse rendu public vendredi en fin de journée, le Conseil de sécurité de l'ONU a également fermement condamné l'attaque contre le siège de l'AMISON.

« Le terrorisme sous toutes ses formes et manifestations constitue l'une des menaces les plus sérieuses à la paix et la sécurité internationales », a ajouté le Conseil, précisant que rien ne saurait jamais justifier le recours à de tels actes.

Réaffirmant leur détermination à combattre toutes les formes de terrorismes, conformément à la responsabilité qui leur incombe en vertu de la Charte des Nations Unies, les 15 membres ont insisté sur le besoin de « traduire en justice les auteurs, organisateurs, bailleurs de fond et commanditaires de ces actes terroristes répréhensibles ». Aussi, ont-ils enjoint à tous les États, conformément à leurs obligations découlant du droit international et des résolutions pertinentes du Conseil, de coopérer activement avec les autorités somaliennes à cet égard.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Somalie : Ban Ki-moon se félicite de l'approbation du nouveau Premier ministre par le Parlement

Le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, s'est félicité mercredi de l'approbation par le Parlement somalien d'Omar Abdirashid Ali Sharmarke en tant que nouveau Premier ministre de la République fédérale de Somalie.