Haïti : l'ONU et ses partenaires saluent la désignation d'un Premier ministre intérimaire

23 décembre 2014

La Représentante spéciale du Secrétaire général des Nations Unies en Haïti, Sandra Honoré, et d'autres membres de la communauté internationale dans le pays ont salué mardi la décision prise par le Président haïtien, Michel Martelly, de désigner un Premier ministre intérimaire.

Dans un communiqué de presse rendu public à Port-au-Prince, la capitale haïtienne, Mme Honoré et les membres du « Core Group », qui représente entre autres les ambassadeurs du Brésil, du Canada, d'Espagne, des États-Unis d'Amérique, de France, de l'Union Européenne, et de l'Organisation des États américains, se sont félicités de la désignation par M. Martelly de la Ministre de la santé publique et de la population en tant que Premier ministre intérimaire, conformément à l'Article 165 de la Constitution du pays.

« Le 'Core Group' se félicite des efforts entrepris par le Président de la République visant la mise en œuvre des recommandations de la Commission consultative présidentielle (CCP) », a déclaré la Représentante spéciale, « saluant le travail qu'il a effectué, avec les Présidents du Sénat et de la Chambre des députés, les représentants des partis politiques et d'autres acteurs politiques afin de dégager un accord pour la nomination d'un Premier ministre et la formation d'un gouvernement de consensus ».

Les membres du « Core Group » ont noté avec appréciation la réponse positive des neuf Conseillers électoraux du pays dans le cadre des mesures d'apaisement recommandées par la Commission consultative présidentielle. Ils ont également pris acte de la « bonne volonté politique et la disposition constructive manifestées jusqu'ici par des différents partis politiques en répondant à l'invitation du Président pour une négociation ».

Le « Core Group » a encouragé tous les autres acteurs concernés à s'engager à accepter les mesures proposées par la Commission consultative et à respecter la légitimité constitutionnelle du Président de la République, afin de préserver la stabilité dans le pays. Ces mesures, a estimé Mme Honoré, contribuent à « créer un climat de confiance, sérénité et respect mutuel pour trouver une solution rapide et compréhensive à la crise politique », en vue de la tenue d'élections équitables et inclusives dans les meilleurs délais.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Haïti : l'envoyée de l'ONU déplore les violences ayant fait des blessés lors de manifestations

La Représentante spéciale du Secrétaire général des Nations Unies en Haïti, Sandra Honoré, a déploré les récentes violences ayant causé récemment des blessés parmi des citoyens haïtiens dans l'exercice de leur droits civils et politiques.