Ban Ki-moon salue la normalisation des relations entre les États-Unis et Cuba

17 décembre 2014

Le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, s'est félicité mercredi des mesures prises par les dirigeants des Etats-Unis et de Cuba en faveur d'une normalisation des relations entre les deux pays.

Le Président des Etats-Unis, Barack Obama, et son homologue cubain, Raúl Castro, auraient consenti au cours d'une conversation téléphonique à mettre un terme à plusieurs décennies d'hostilité entre les deux pays. Selon la presse, au terme d'un accord négocié durant les 18 derniers mois, les États-Unis accepteraient de rétablir des relations diplomatiques avec Cuba et d'établir une ambassade américaine à La Havane pour la première fois depuis plus de 50 ans, suite à la libération d'un entrepreneur américain emprisonné pendant cinq ans par les autorités cubaines.

« Ces dernières nouvelles sont très positives », a déclaré M. Ban lors d'une conférence de presse de fin d'année organisée au Siège de l'ONU à New York.

« Je tiens à remercier le président Barack Obama des Etats-Unis et le président Raúl Castro pour avoir franchi cette étape significative vers la normalisation de leurs relations », a ajouté le Secrétaire général.

M. Ban, qui a été informé à l'avance de cet accord par le gouvernement américain, a émis le souhait que l'annonce d'aujourd'hui puisse contribuer à l'intensification des échanges entre les peuples des deux pays.

Depuis 23 ans, l'Assemblée générale des Nations Unies adopte chaque année des résolutions appelant à la fin de l'embargo économique, commercial et financier des Etats-Unis à l'encontre de Cuba. Bien que l'accord annoncé aujourd'hui ne fasse pas état de changements sur ce point, M. Obama serait ouvert à entamer une discussion sur la levée potentielle des sanctions.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.