Ukraine : l'ONU s'inquiète du sort de 5 millions de personnes avec le début de l'hiver

15 décembre 2014

Avec le début de l'hiver, plus de cinq millions de personnes vivant dans les zones touchées par le conflit en Ukraine sont confrontées à des conditions de vie de plus en plus difficiles et certaines luttent pour survivre, selon un rapport du Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l'homme (HCDH) publié lundi.

L'effondrement du système de maintien de l'ordre ainsi que la violence et les combats dans les régions orientales du pays ont un impact direct sur tous les droits fondamentaux, y compris la sécurité, la liberté et le bien-être des individus qui y vivent, estime ce rapport.

« Le conflit est dans son neuvième mois et la situation est de plus en plus grave pour la population qui vit encore dans l'est », a déclaré le Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l'homme, Zeid Ra'ad Al Hussein.

Le rapport est le huitième publié par la Mission des Nations Unies de surveillance des droits de l'homme en Ukraine et couvre le mois de novembre 2014. Il montre combien les dégâts importants causés aux infrastructures, l'effondrement de l'économie et la perturbation des services sociaux et médicaux touchent particulièrement les plus vulnérables.

Selon les derniers chiffres du HCDH et de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), entre la mi-avril et le 12 décembre, au moins 4.707 personnes ont été tuées et 10.322 blessées dans les régions de l'est de l'Ukraine touchées par le conflit. Depuis le début du cessez-le-feu, le 6 septembre, au moins 1.357 décès ont été enregistrés, même si certains ont pu avoir eu lieu avant le cessez-le-feu.

A la suite des 'élections' organisées le 2 novembre par les groupes armés dans les zones qu'ils contrôlent, le gouvernement ukrainien a décidé de relocaliser temporairement toutes les institutions de l'Etat, y compris les installations médicales et éducatives et les hospices, dans le territoire sous son contrôle. Le sort des gens dépendant de ces services et qui ne peuvent ou ne veulent pas partir « demeure très préoccupant », selon le rapport.

« Le gouvernement de l'Ukraine reste responsable de la protection des droits de tous les Ukrainiens, y compris le droit à la santé, à l'éducation et à la sécurité sociale, sur tout le territoire, y compris les zones qu'il ne contrôle pas entièrement. J'exhorte le gouvernement à examiner attentivement l'impact de cette décision en matière de droits de l'homme », a déclaré M. Zeid.

Le Haut-Commissaire a également renouvelé son appel à un arrêt des hostilités dans l'est de l'Ukraine.

Le rapport souligne qu'un règlement du conflit semblait s'être éloigné en novembre, alors que les escarmouches et les bombardements dans les zones peuplées de civils continuent.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Le conflit en Ukraine a déraciné plus d'un demi-million de personnes, selon le HCR

Le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) a déclaré vendredi que les combats dans l'est de l'Ukraine ont déjà forcé cette année plus d'un demi-million de personnes à fuir leurs maisons et à trouver refuge ailleurs dans le pays, tandis que des centaines de milliers d'autres ont fui vers la Russie et des pays voisins.