2014, une année record pour la production mondiale de céréales, selon la FAO

11 décembre 2014

Les dernières estimations confirment que la production céréalière mondiale devrait atteindre un niveau record de plus de 2,5 milliards de tonnes en 2014, indique un nouveau rapport de l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO).

Les dernières indications confirment que la production céréalière mondiale devrait atteindre un niveau record de plus de 2,5 milliards de tonnes en 2014, indique un nouveau rapport de l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO).

Selon l'étude, intitulée « Perspectives de récoltes et situation alimentaire », la production céréalière, dopée par des conditions culturales favorables en Europe et une production record de maïs aux Etats-Unis, devrait atteindre 2,532 milliards de tonnes, y compris le riz usiné, soit 0,3% de plus qu'en 2013.

« Etant donné qu'elle dépassera l'utilisation, cette récolte céréalière mondiale devrait se traduire par une augmentation des stocks qui atteindraient leur plus haut niveau depuis 2000 », a déclaré la FAO dans un communiqué de presse à l'occasion de la sortie du rapport. « Elle devrait également entraîner une hausse du ratio stock-utilisation mondial de 25,2%, soit son plus haut niveau depuis 13 ans ».

Toutefois, le rapport avertit que l'insécurité alimentaire s'aggrave dans un certain nombre de pays en raison de troubles civils, de conditions climatiques défavorables et de l'épidémie d'Ebola. Quelque 38 pays sont à risque d'insécurité alimentaire, dont 29 en Afrique, contre 26 signalés en octobre dernier.

Selon l'étude, l'épidémie d'Ebola a eu un impact très négatif sur l'agriculture et l'alimentation en Afrique de l'Ouest, car elle a commencé à se propager au moment où les cultures venaient d'être plantées, puis elle a englobé l'ensemble du cycle agricole, en particulier en Guinée, au Libéria et au Sierra Leone. La FAO a noté que les prix du riz local et du manioc, deuxième aliment de base de la région, avaient accusé, en septembre 2014, des augmentations notables à Freetown et dans d'autres villes.

Dans la région du Sahel, de mauvaises conditions climatiques devraient entraîner de fortes baisses de production, estime le rapport, notamment au Sénégal où les récoltes pourraient atteindre des niveaux inférieurs de 38% par rapport à la moyenne.

Tout en s'inquiétant du grave impact des conflits sur la sécurité alimentaire dans le monde, notamment en Syrie, en Irak, en République centrafricaine, au Darfour et au Soudan, le rapport salue la stabilité des approvisionnements de maïs en Afrique australe et orientale, notamment au Zimbabwe, où la stabilité des approvisionnements de maïs a entraîné une baisse de 78% du nombre de personnes souffrant d'insécurité alimentaire.

Le rapport fait également mention d'une récolte exceptionnelle de maïs au Mexique, qui pourrait compenser la baisse attendue de la production de maïs en Amérique centrale du fait de la sécheresse enregistrée en début d'année, qui avait entraîné un recul de la production d'environ 9%.

Enfin, le rapport de la FAO signale que la production céréalière totale de l'Union européenne en 2014 devrait être supérieure de 5,6% à celle de 2013, alors qu'une production de maïs record est attendue aux Etats-Unis malgré la diminution des surfaces ensemencées.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

La FAO rappelle que des sols sains sont indispensables pour la production alimentaire

A l'occasion de la Journée mondiale des sols célébrée cette semaine, le Directeur général de l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), José Graziano da Silva, a affirmé que des sols sains sont indispensables pour la production alimentaire.