Somalie : le Conseil de sécurité appelle à l'unité sur fond de crise politique

11 décembre 2014

Le Conseil de sécurité des Nations Unies a pris acte mercredi de l'adoption d'une motion de censure par le parlement somalien à l'encontre du Premier ministre du pays ayant entrainé sa démission, sur fond d'instabilité politique et de violences dans ce pays d'Afrique orientale.

A l'occasion d'un vote intervenu le samedi 6 décembre, le parlement de la Somalie a démis de ses fonctions le Premier ministre du pays, Abdiweli Sheikh Ahmed, en raison d'un conflit présumé entre ce dernier et le Président somalien, Hassan Sheikh Mohamud, ayant trait à la nomination de responsables politiques.

Dans un communiqué de presse, rendu public mercredi soir, le Conseil des 15 membres a souligné « l'importance vitale » d'un leadership politique uni dans ce pays déchiré par la guerre et a exprimé sa préoccupation quant à l'impact de cet évènement sur la paix et la stabilité en Somalie. En outre, le Conseil a exprimé son inquiétude face au fait que l'instabilité politique puisse « compromettre les progrès accomplis jusqu'à présent en matière de paix et de sécurité ».

La Somalie est en proie à des luttes politiques internes et à des explosions de violence, alors que le groupe terroriste Al-Shabaab continue de mener une insurrection dans le pays. Plus récemment, dans la ville de Baidoa, une attaque terroriste a fait au moins quinze morts avec de nombreux autres blessés. Récemment, dans la ville de Baidoa, une attaque terroriste a fait au moins quinze morts et de nombreux blessés.

Malgré cette motion de censure, le Conseil de sécurité s'est félicité de la résolution de la crise politique actuelle par « la voie parlementaire légale » et a salué le Premier ministre pour son acceptation du résultat. En outre, les membres du Conseil ont souligné leur « soutien ferme au processus de paix et de réconciliation » dans le pays et ont appelé la nouvelle direction politique à se focaliser sur les domaines prioritaires, dont la mise en œuvre et la révision de la Constitution provisoire du pays.

Dans ce contexte, le Conseil a souligné « l'importance pour le Président somalien de nommer sans délai un nouveau Premier ministre et d'établir dans la foulée un gouvernement inclusif et représentatif ».

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Somalie : un convoi de l'ONU attaqué à Mogadiscio

Un attentat à la voiture piégé a visé mercredi matin un convoi de véhicules des Nations Unies circulant près de l'aéroport de Mogadiscio, la capitale de la Somalie, a annoncé la Mission d'assistance des Nations Unies dans ce pays (UNSOM).