L'année 2014 a été dévastatrice pour les enfants, selon l'UNICEF

8 décembre 2014

Pour des millions d'enfants, l'année 2014 aura été marquée par la peur, le désespoir et l'horreur, à cause de conflits de plus en plus graves au cours desquels ils ont été exposés à la violence, recrutés de force et pris pour cible par des groupes armés, a affirmé lundi le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF).

« Cela a été une année dévastatrice pour des millions d'enfants », a déclaré Anthony Lake, Directeur exécutif de l'UNICEF. « Des enfants ont été tués alors qu'ils étudiaient dans une salle de classe ou qu'ils dormaient dans leur lit; ils ont perdu leurs parents, ils ont été enlevés, torturés, recrutés de force, violés et même vendus comme esclaves. Jamais dans l'histoire récente autant d'enfants n'ont été soumis à une telle brutalité ».

Environ 15 millions d'enfants sont victimes de conflits en République centrafricaine, en Iraq, au Soudan du Sud, dans l'Etat de Palestine, en Syrie et en Ukraine. On estime que 230 millions d'enfants au total dans le monde vivent actuellement dans des pays et des zones touchés par des conflits armés.

En 2014, des centaines d'enfants ont été enlevés alors qu'ils se trouvaient à l'école ou sur le chemin de l'école. Des dizaines de milliers d'autres ont été recrutés ou utilisés par des forces et groupes armés. Dans de nombreuses régions, les attaques menées contre des établissements scolaires ou de santé ont augmenté, de même que l'utilisation des écoles à des fins militaires.

Ainsi, en République centrafricaine, 2,3 millions d'enfants sont touchés par le conflit. Près de 10.000 d'entre eux auraient été recrutés par des groupes armés au cours de l'année écoulée, et plus de 430 enfants ont été tués et mutilés – trois fois plus qu'en 2013.

A Gaza, 54.000 enfants ont perdu leur foyer suite au conflit de 50 jours cet été. Pendant la même période, 538 enfants ont été tués, et plus de 3.370 ont été blessés.

En Syrie, plus de 7,3 millions d'enfants ont été touchés par le conflit, dont 1,7 million sont des réfugiés.

En Iraq, où environ 2,7 millions d'enfants sont touchés par le conflit, au moins 700 enfants auraient été mutilés, tués ou même exécutés cette année.

De plus en plus de jeunes voient leur avenir compromis à cause des crises dans lesquelles sont plongés des pays comme l'Afghanistan, le Nigéria, le Pakistan, la République démocratique du Congo, la Somalie, le Soudan et le Yémen.

De nouvelles menaces à la santé et au bien-être des enfants sont apparues cette année, notamment l'épidémie d'Ebola en Guinée, au Libéria et en Sierra Leone, qui a fait des milliers d'orphelins et empêché quelques 5 millions d'enfants d'aller à l'école.

En dépit de l'insécurité, des obstacles posés à l'accès aux personnes qui ont besoin d'aide et des problèmes de financement, les organisations humanitaires, notamment l'UNICEF, ont travaillé de concert pour fournir une aide cruciale et d'autres services essentiels aux enfants comme l'éducation et un soutien psychologique.

« Il est triste et paradoxal à la fois qu'en cette année du 25e anniversaire de la Convention relative aux droits de l'enfant, alors que nous pouvons célébrer tant de progrès pour les enfants dans le monde, les droits de tant de millions d'autres aient été bafoués avec autant de violence », a déclaré M. Lake. « Le monde peut et doit redoubler d'efforts pour que 2015 soit une bien meilleure année pour chaque enfant ».

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

L'UNICEF appelle à se servir de solutions innovantes pour aider les enfants les plus défavorisés

A l'occasion du 25ème anniversaire de la Convention relative aux droits de l'enfant, le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF) a appelé jeudi les gouvernements, les professionnels du développement, les entreprises, les militants et les communautés à travailler ensemble pour faire émerger de nouvelles idées afin de faire face aux problèmes les plus urgents auxquels sont confrontés les enfants.