Centrafrique : le chef de l'ONU rencontre la Présidente de la transition à New York

5 décembre 2014

Le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, a rencontré vendredi à New York la Présidente de la transition en République centrafricaine, Catherine Samba-Panza, alors que la situation dans ce pays reste fragile.

« Ils ont noté que, malgré quelques progrès, la situation humanitaire et de sécurité reste fragile et la Présidente a exprimé ses regrets pour les pertes dont a souffert la Mission des Nations Unies en République centrafricaine (MINUSCA) en octobre », a précisé le porte-parole du Secrétaire général dans une note à la presse.

Le 9 octobre, un convoi de l'ONU avait été attaqué par des hommes armés non identifiés dans la capitale Bangui, causant la mort d'un Casque bleu et en blessant huit autres.

M. Ban et Mme Samba-Panza ont convenu qu'il fallait faire des progrès rapidement vers un processus politique inclusif. Le chef de l'ONU s'est félicité de l'annonce de l'organisation du Forum de Bangui dès que possible l'an prochain et de la volonté d'achever le processus électoral avant août 2015.

Il y a un an, Bangui était capturée par les anti-Balaka, une milice chrétienne, entraînant le déplacement d'un demi-million de personnes et de nombreux morts parmi les civils.

La Coordonnatrice humanitaire principale dans le pays, Claire Bourgeois, a rappelé vendredi que ces affrontements ont laissé des blessures profondes au sein des communautés qui ont encore du mal à vivre côte à côte aujourd'hui.

Mme Bourgeois a dénoncé l'augmentation du nombre d'attaques contre les travailleurs humanitaires, forçant des organisations à suspendre ou à réduire leurs opérations. Dix-huit travailleurs humanitaires ont été tués depuis janvier 2014.

Pour sa part, le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) a rappelé que plus de 850.000 personnes sont toujours déracinées aujourd'hui et plus de 2,5 millions de personnes ont besoin d'une assistance humanitaire.

Parmi ces déracinés, plus de 187.000 ont fui dans les pays voisins l'an dernier, portant le nombre total de réfugiés centrafricains dans la région à plus de 420.000, principalement au Cameroun et au Tchad. Il y a également toujours environ 430.000 personnes déplacées à l'intérieur de la République centrafricaine.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Centrafrique : Ban Ki-moon consterné par l'attaque qui a causé la mort d'un Casque bleu

Le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, s'est dit consterné par l'attaque commise par des auteurs non-identifiés contre un convoi de l'ONU jeudi dans le quartier de PK11 à Bangui, la capitale de la République centrafricaine, qui a entrainé la mort d'un Casque bleu.