Le chef de la MONUSCO exprime sa solidarité à la population victime d'attaques à Beni

5 décembre 2014

A l'issue d'une visite de deux jours à Beni et Eringeti (Nord-Kivu), qui ont été récemment victimes d'attaques par des rebelles des Forces démocratiques alliées (ADF), le chef de la Mission des Nations Unies en République démocratique du Congo (MONUSCO), Martin Kobler, a réaffirmé vendredi l'engagement de l'ONU à lutter contre les groupes armés.

« Je suis profondément attristé par les évènements de Beni. C'est le lieu pour moi de témoigner de ma solidarité avec les victimes de ces massacres, et je réaffirme la volonté de la MONUSCO à soutenir les populations locales, » a déclaré Martin Kobler dans un communiqué de presse.

Le Chef de la MONUSCO était notamment accompagné par le Commandant de la Force de la MONUSCO, le général Dos Santos Cruz, ainsi que plusieurs membres de la communauté diplomatique en RDC.

M. Kobler a rencontré des représentants des autorités locales, des familles des victimes, des responsables des Forces armées de la RDC (FARDC), ainsi que des membres de la société civile pour réaffirmer leur volonté de travailler ensemble à combattre l'ADF.

« Je renouvelle mon appel à la population pour qu'elle nous aide à lutter efficacement contre les assassins, et les remercie pour sa collaboration agissante », a dit Martin Kobler.

Aux FARDC, le chef de la MONUSCO a assuré que la MONUSCO renforcerait sa coopération dans les domaines du renseignement, de la planification et des opérations conjointes. « C'est ensemble que nous pourrons vaincre notre ennemi commun grâce au triangle de confiance MONUSCO-FARDC-Population», a-t-il conclu.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

RDC : la MONUSCO renforce sa présence dans la région de Beni

Le chef de la Mission des Nations Unies en République démocratique du Congo (MONUSCO), Martin Kobler, a déclaré accueillir favorablement la requête exprimée par le Président Joseph Kabila demandant à la MONUSCO de renforcer sa présence dans la région de Beni, dans le nord-est du pays.