Solidarité avec les réfugiés palestiniens : l'ONU projette une photo emblématique sur la façade de son siège à New York

3 décembre 2014

Dans le cadre des manifestations pour marquer l'Année internationale de solidarité avec le peuple palestinien, une image emblématique des archives photographiques de l'Office de travaux et de secours des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine au Proche-Orient (UNRWA) a été projetée mardi soir sur des bâtiments dans huit villes à travers le monde, y compris sur les murs du siège de l'ONU à New York.

L'énorme photo, prise en 1983 et qui montre une petite fille d'une école de l'UNRWA, a été projetée pendant six heures sur les façades de bâtiments à Bangkok, Beyrouth, Dubaï, Djakarta, Séville, Tokyo, Marrakech, et Vienne dans le cadre de la campagne de l'agence onusienne pour rappeler le sort des réfugiés palestiniens.

« Depuis 65 ans, l'UNRWA est solidaire avec le peuple palestinien en lui fournissant des services de base tels que l'accès à l'éducation et la santé, qui ont permis de stimuler le développement humain de la communauté des réfugiés palestiniens », a expliqué la Commissaire générale adjointe de l'UNRWA, Margot Ellis, devant le siège de l'ONU à New York.

Mme Ellis a rappelé que la communauté des réfugiés palestiniens compte cinq millions de personnes, dont beaucoup sont très pauvres, et attend toujours une solution durable après six décennies.

« L'action humanitaire de l'UNRWA est nécessaire, même si elle n'est certainement pas un substitut au respect des droits des réfugiés, dont l'accès à l'emploi et à la dignité. Sans cela, les réfugiés resteront dans un état d'extrême vulnérabilité », a-t-elle souligné.

Mme Ellis était à New York pour la conférence annuelle des bailleurs de fonds de l'UNRWA et elle a souligné la nécessité d'un appui international considérable pour les programmes de l'UNRWA, en particulier dans le contexte du récent conflit à Gaza et la guerre en cours en Syrie.

Malgré les besoins croissants, le soutien financier à l'UNRWA n'a pas suffisamment augmenté et le Fonds général de l'agence, qui soutient les activités de base, et qui dépend à 97% de contributions volontaires, affiche un déficit de 56 millions de dollars.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Ban Ki-moon dénonce une année sombre et désolante pour les Palestiniens et les Israéliens

A l'occasion d'une réunion lundi du Comité spécial chargé d'enquêter sur les pratiques israéliennes affectant les droits de l'homme de la population des territoires occupés, le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, a rappelé que lorsque l'année 2014 a été proclamée Année internationale de solidarité avec le peuple palestinien il y a un an, les négociations entre Israéliens et Palestiniens avaient repris et la communauté internationale s'était engagée à nouveau à soutenir ces efforts.