Haïti : l'envoyée de l'ONU déplore les violences ayant fait des blessés lors de manifestations

25 novembre 2014

La Représentante spéciale du Secrétaire général des Nations Unies en Haïti, Sandra Honoré, a déploré les récentes violences ayant causé récemment des blessés parmi des citoyens haïtiens dans l'exercice de leur droits civils et politiques.

« La liberté de manifester pacifiquement et la liberté d'expression sont des droits garantis par les conventions internationales, inscrits dans la constitution haïtienne et soutenus par la loi », a souligné la Mission des Nations Unies en Haïti (MINUSTAH) dans un communiqué de presse publié lundi soir.

Selon la presse, une manifestation anti-gouvernementale est prévue ce mardi 25 novembre à Port-au-Prince et dans plusieurs villes de province. Elle fait suite à une autre manifestation le 18 novembre qui a fait plusieurs blessés.

« L'exercice du droit de manifester et de la liberté d'opinion est un signe de la consolidation de la démocratie en Haïti et des efforts doivent être consentis de part et d'autre en vue d'éviter tout recours à la violence, à la diffamation, à des intimidations de toutes sortes, ou à des actes pouvant contribuer à troubler la paix et la stabilité », a dit Sandra Honoré.

« Dans le cadre du renforcement de l'état de droit, il appartient aux autorités haïtiennes de prendre les mesures qui s'imposent pour que le droit de manifester pacifiquement soit respecté et que les contrevenants soient poursuivis », a-t-elle ajouté.

"La période du 25 novembre au 10 décembre marque les 16 jours d'activisme en faveur de la protection des droits humains, il appartient à tous de rejeter la violence sous toutes ses formes pour avancer vers une Haïti plus forte, plus stable et plus respectueuse des droits de tous et de toutes", a conclu la Représentante spéciale.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Haïti : le Conseil de sécurité proroge d'un an le mandat de la MINUSTAH

Constatant qu'au cours de l'année écoulée Haïti a fait des progrès sur la voie de la stabilisation, le Conseil de sécurité a décidé mardi de proroger d'un an – jusqu'au 15 octobre 2015 -, le mandat de la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en Haïti (MINUSTAH), mais de diminuer ses effectifs.