Iraq : les conditions humanitaires continuent de se détériorer, prévient l'ONU

18 novembre 2014

A l'occasion d'une réunion du Conseil de sécurité consacrée à l'Iraq, la Secrétaire générale adjointe des Nations Unies aux affaires humanitaires, Valerie Amos, a souligné mardi que les conditions humanitaires dans ce pays continuaient de se détériorer avec 5,2 millions de personnes ayant besoin d'assistance.

« Si le Programme alimentaire mondial (PAM) ne reçoit pas 85 millions de dollars dans les prochains jours, la nourriture ne pourra pas être achetée et transportée et les distributions destinées à environ 2 millions de personnes seront sérieusement perturbées en janvier », a prévenu Mme Amos devant les membres du Conseil de sécurité.

Le nombre de personnes déplacées dépassent désormais 2 millions de personnes à travers le pays et ce chiffre continue d'augmenter. Rien qu'au cours des dix dernières semaines, plus de 200.000 personnes ont été forcées de fuir leur domicile à cause de la violence dans les gouvernorats d'Anbar, Ninive, Sala al Din, Kirkouk et Diyala.

En outre, il y a actuellement 3,6 millions d'Iraquiens vivant dans des zones sous le contrôle de l'Etat islamique et du Levant (EIIL) et de groupes armés affiliés. Selon Mme Amos, 2,2 millions d'entre eux ont besoin de toute urgence d'une assistance humanitaire.

« Il ne s'agit pas seulement d'une crise en Iraq. Cela fait partie d'une catastrophe régionale à laquelle nous devons réagir. Les besoins humanitaires en Iraq sont réels, ils sont urgents et ils augmentent chaque mois », a-t-elle ajouté.

De son côté, le Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l'homme, Zeid Ra'ad Al Hussein, a rappelé les violations systématiques des droits de l'homme commises par l'EIIL et a estimé qu'il fallait traduire les auteurs de ces violations en justice.

Mme Amos et M. Zeid ont également souligné que si l'EIIL est responsable de la majorité des atrocités commises, cette organisation n'est pas la seule à en commettre. « Des groupes armés, dont des milices affiliées au gouvernement continuent de commettre des violences contre les civils », a dit Mme Amos.

Selon M. Zeid, « les crimes commis en Iraq sont d'une telle ampleur et d'une telle gravité qu'ils constituent très probablement des crimes internationaux, soumis à la juridiction de la Cour pénale internationale. » « J'appelle le gouvernement à adhérer au Statut de Rome et au moins à accepter la juridiction de la CPI concernant la situation actuelle », a-t-il ajouté.

M. Zeid a précisé qu'après des retards dus à des questions budgétaires, le Haut-Commissariat aux droits de l'homme (HCDH) est désormais en mesure de déployer une mission d'établissement des faits en Iraq.

Pour sa part, le Représentant spécial du Secrétaire général pour l'Iraq, Nickolay Mladenov, a encouragé le gouvernement iraquien à poursuivre ses efforts pour lancer un dialogue national et restaurer la stabilité et la croissance économique. « Cela inclut de reprendre contact avec tous les groupes de gens mécontents, notamment ceux qui se trouvent dans les zones de conflit, dans le cadre du processus démocratique », a-t-il dit.

Le Représentant spécial a salué les efforts du gouvernement pour améliorer sa coopération avec les tribus locales et autres résidents qui sont déterminés à protéger leurs communautés de l'EIIL.

A l'issue de sa réunion, le Conseil de sécurité a publié un communiqué de presse dans lequel il condamne fermement les meurtres d'un travailleur humanitaire américain, Abdul-Rahman Kassig, aussi connu sous le nom de Peter Kassig, et d'au moins 15 captifs syriens par l'EIIL.

Les membres du Conseil ont exprimé leur profonde sympathie et leurs condoléances aux familles des victimes et aux peuples des Etats-Unis et de Syrie.

"Ces crimes montrent une fois de plus la brutalité de l'EIIL, qui est responsable de milliers d'abus contre les peuples syrien et iraquien", a dit le Conseil de sécurité.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Iraq : un convoi de l'ONU a été attaqué à Bagdad

La Mission d'assistance des Nations Unies pour l'Iraq (MANUI) a annoncé lundi qu'un convoi de trois véhicules de l'ONU a été la cible d'une attaque en allant de l'aéroport international de Bagdad vers la zone internationale.