Ukraine : l'ONU prévient que le cessez-le-feu reste fragile

12 novembre 2014

Lors d'une réunion mercredi au Conseil de sécurité sur la situation en Ukraine, le Sous-Secrétaire général par intérim aux affaires politiques, Jens Anders Toyberg-Frandzen a rappelé que les élections parlementaires ukrainiennes du 26 octobre, si elles n'ont pu se tenir dans la Crimée annexée ni dans les parties du Donbass sous contrôle rebelles, ont été jugées conformes aux critères démocratique par l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE).

Lors d'une réunion mercredi au Conseil de sécurité sur la situation en Ukraine, le Sous-Secrétaire général par intérim aux affaires politiques, Jens Anders Toyberg-Frandzen, a rappelé que les élections parlementaires ukrainiennes du 26 octobre, si elles n'ont pu se tenir dans la Crimée annexée ni dans les parties du Donbass sous contrôle rebelles, ont été jugées conformes aux critères démocratique par l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE).

« Les négociations sont en cours pour former le nouveau Gouvernement et la capacité de la coalition arrivée en tête à travailler de manière construction avec le Bloc d'opposition sera essentielle pour l'unité et la stabilité du pays », a expliqué M. Toyberg-Frandzen en ajoutant qu'il espère qu'un dialogue national commence rapidement pour rétablir la cohésion nationale.

Parallèlement, les rebelles de Donetsk et Lugansk ont tenu de prétendues « élections », défiant le gouvernement ukrainien qui a condamné ces prétendus scrutins, tout comme une bonne partie de la communauté internationale a indiqué M. Toyberg-Frandzen. Les rebelles ont ensuite adopté une rhétoriques enflammée, se déclarant de facto indépendants de l'Ukraine et menaçant d'étendre leur contrôle à d'autres territoires. En réponse, le président Porochenko a proposé au parlement de révoquer la loi accordant pour trois ans un statut spécial de plus grande autonomie aux territoires concernés.

Le Sous-Secrétaire général a rappelé que, depuis le 3 novembre, les hostilités avaient repris dans l'est du pays avec une intensité proche de celle d'avant le cessez-le-feu du 5 septembre.

« L'OSCE signale régulièrement l'arrivée de grands convois d'armes lourdes et de chars dans les zones rebelles. Alors que la situation humanitaire se dégrade dans plusieurs parties du Donbass, il est clair que le cessez-le-feu est mis sous pression et que, si les hostilités se poursuivent, ce sont les Accords de Minsk qui seront menacés », a souligné M. Toyberg-Frandzen. « En même temps, il est important de noter qu'aucune des partie n'an unilatéralement abrogé ces accords ».

Le Sous-Secrétaire général a rappelé que tous les acteurs concernés doivent s'acquitter de leurs responsabilités et se consacrer à la pleine mise en œuvre des Accords de Minsk. Et la communauté internationale a la responsabilité de les y aider.

La Mission d'évaluation des droits de l'homme en Ukraine des Nations Unies continue de rendre compte de la situation des droits de l'homme dans le pays, a déclaré M. Toyberg-Frandzen. La Mission considère une prorogation de sa présence dans le pays au-delà du 15 décembre. Par ailleurs, les agences humanitaires des Nations Unies renforcent leur présence pour venir en aide à plus d'un million de personnes déplacées dans le pays ou en dehors, et les Nations Unies mènent actuellement une évaluation de grande ampleur en prévision de la reconstruction.

« Les espoirs de renouveau incarnés par les récentes élections parlementaires risquent d'être éclipsés par l'aggravation de la situation dans l'est du pays », a averti M. Toyberg-Frandzen, qui s'est dit très préoccupé par la possibilité d'un retour à des combats à grande échelle. Il a jugé tout aussi catastrophique la possibilité que le conflit continue de bouillonner pendant des mois avec des combats sporadiques de faible intensité alternant avec des périodes d'hostilités plus marquées.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Ukraine : le chef de l'ONU juge les 'élections' organisées par les rebelles contre-productives

A l'occasion d'une visite au siège de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) à Vienne, en Autriche, le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, a jugé mardi que les 'élections' organisées par les rebelles dans l'est de l'Ukraine le dimanche 2 novembre étaient contre-productives.