Afghanistan : la culture du pavot a progressé en 2014

12 novembre 2014

La culture du pavot en Afghanistan a augmenté de 7%, passant de 209.000 hectares en 2013 à 224. 000 hectares en 2014, selon une nouvelle étude publiée mercredi à Vienne et à Kaboul par le Ministère afghan de la lutte contre les stupéfiants et l'Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC).

Au même moment, la production d'opium, à partir du pavot, pourrait augmenter de 17%, soit 6.400 tonnes en 2014 contre un total de 5.500 tonnes l'année précédente.

Le Directeur exécutif de l'ONUDC, Yury Fedotov, a déclaré que le problème des stupéfiants en Afghanistan restait une responsabilité partagée et un problème mondial.

« Nous ne pouvons pas nous permettre de voir la stabilité à long terme de l'Afghanistan - et de la région - fragilisée par la menace liée aux opiacés. Il faut lutter contre les stupéfiants avec une plus grande détermination et d'une manière sérieuse dans les programmes économique, de développement et de sécurité », a-t-il ajouté.

L'Afghanistan produit environ 90% des opiacés illicites dans le monde. Les augmentations signalées interviennent après des chiffres record en 2013, lorsque la culture du pavot avait augmenté de 36% et la production d'opium avait augmenté de près de moitié par rapport à 2012.

Le lien entre l'insécurité et la production d'opium qui a été observé dans le pays depuis 2007 continue d'être un facteur en 2014. La majeure partie de la culture du pavot (89%) est concentrée dans neuf provinces du sud et de l'ouest de l'Afghanistan, qui incluent les provinces les plus dangereuses du pays.

A travers le pays, la campagne d'éradication des cultures de pavot menée par les gouverneurs a diminué de 63%, passant de 7.348 hectares à 2.692 hectares. Le nombre de victimes au cours de la campagne d'éradication de 2014 a sensiblement diminué : 13 vies ont été perdues, contre 143 décès en 2013.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.