Iraq : l'éducation et la préservation du patrimoine culturel sont essentielles pour la paix - UNESCO

3 novembre 2014

Lors d'une visite officielle en Iraq, la Directrice-générale de l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO), Irina Bokova, a souligné dimanche l'importance de l'éducation et de la préservation du patrimoine culturel de ce pays qui sont menacés par des groupes extrémistes.

« L'éducation est un droit humain fondamental. C'est aussi un impératif pour le développement et la sécurité de l'Iraq », a déclaré Mme Bokova lors d'une visite dans un camp de personnes déplacées, près d'Erbil dans la région du Kurdistan. « Nous ne pouvons pas permettre que toute une génération de jeunes Iraquiens soit privée de leur droit à l'éducation. Cela obscurcirait le futur du pays dans son ensemble encore davantage ».

Irina Bokova a lancé un appel en faveur d'un soutien accru aux structures éducatives en Iraq, soulignant que « cela doit figurer au cœur de tous les efforts de construction de la paix ».

L'Iraq compte désormais une des plus importantes populations de personnes déplacées à l'intérieur de leur propre pays. Entre le 1er janvier et le 5 octobre 2014, l'Organisation internationale pour les migrations (OIM) y a recensé près de 1,814 million de personnes déplacées.

Face à cette crise des personnes déplacées, la Directrice générale a indiqué que l'UNESCO était en train de mettre en place quatre écoles secondaires totalement équipées dans les camps de Baharka (gouvernorat d'Erbil), de Dawodiya (gouvernorat de Dohouk) et Barzanja (gouvernorat de Sulymanihiya) et de rénover 23 écoles secondaires dans des communautés de Dohouk, Erbil, Sulymanihiya, Basra, Najaf, Karbala et Bagdad.

Devant un auditoire composé d'élèves et d'enseignants, Mme Bokova a exprimé son indignation face aux violations des droits de l'homme, à la répression et aux violences dont ils ont été victimes. « Les attaques et la répression par des extrémistes sont inacceptables et nous devons tout faire pour arrêter cela, pour vous aider à rentrer chez vous, pour assurer que toutes les filles et les garçons se rendent à l'école », a-t-elle dit. Elle a affirmé que, dans de telles circonstances, l'éducation est plus que jamais essentielle « pour le futur de l'Iraq, pour renforcer les perspectives de stabilité, pour combattre l'extrémisme, pour soutenir les droits de chaque femme et de chaque homme ».

Lors d'une visite dimanche au Musée national de Bagdad, la Directrice-générale de l'UNESCO a exprimé son émotion de visiter ce musée qui retrace l'histoire millénaire de l'Iraq, la diversité de sa population, la richesse de ses expressions culturelles.

« Outre la profonde crise humanitaire qui se déroule en Iraq, nous assistons aujourd'hui un processus de nettoyage culturel sans précédent, marqué par une volonté d'éradication culturelle et de pillage culturel, par la destruction intentionnelle de monuments irremplaçables, et la persécutions des communautés attaquées sur la base de leur identité. Nous voyons le pillage systématique des sites antiques pour alimenter le trafic illicite », a déclaré Mme Bokova.

La Directrice-générale de l'UNESCO a rappelé l'importance de sauvegarder le patrimoine et la diversité du l'Iraq pour construire l'avenir du pays. « Pour combattre le terrorisme, pour construire la paix, nous devons protéger ce patrimoine de diversité et de tolérance, qui est unique et l'âme de ce pays – pour poser les fondements de la réconciliation », a-t-elle affirmé.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

L'UNESCO condamne la destruction d'un mausolée du 11ème siècle en Iraq

La Directrice générale de l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO) a fermement condamné mardi la destruction du mausolée de l'Imam Dur situé dans le gouvernorat de Salah-el-Din, en Iraq.