Le chef de l'ONU va se rendre au Danemark puis en Autriche

30 octobre 2014

Le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, doit se rendre samedi 1er novembre à Copenhague, au Danemark, où il participera le lendemain au lancement du Rapport de synthèse du Groupe intergouvernemental d'experts sur le changement climatique (GIEC).

Lors de son séjour à Copenhague, M. Ban doit également rencontrer la Première Ministre, Helle Thorning-Schmidt, et d'autres hauts responsables du gouvernement, a précisé le porte-parole du Secrétaire général lors d'un point de presse jeudi à New York. Il doit aussi faire un discours à l'ouverture de la session des Dialogues de Copenhague sur la sécurité énergétique.

Le chef de l'ONU se rendra ensuite à Vienne, en Autriche, où il prononcera lundi 3 novembre un discours à la 2ème Conférence des Nations Unies sur les pays enclavés en développement.

Il rencontrera également Conchita Wurst, qui a gagné le Concours Eurovision 2014 de la chanson.

Le mardi 4 novembre, le Secrétaire général fera un discours au 2ème forum de l'Organisation des Nations Unies pour le développement industriel (ONUDI) sur le développement industriel durable et inclusif.

Il rencontrera aussi le Secrétaire général de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), et le Président du Conseil permanent de l'OSCE, Thomas Greminger, avant de s'exprimer devant ce Conseil.

Lors de son séjour à Vienne, M. Ban aura des entretiens avec le Ministre autrichien des affaires étrangères, Sebastian Kurz, ainsi qu'avec Neven Mimica, le Commissaire européen pour la coopération internnationale.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Gaz à effet de serre : l'ONU salue le nouvel objectif de réduction de l'Union européenne

Le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, s'est vivement félicité de la décision de la Commission européenne de fixer un nouvel objectif de réduction des émissions de gaz à effet de serre de 40% par rapport aux niveaux de 1990 d'ici 2030.