Darfour : le chef de l'ONU préoccupé par les conclusions d'un rapport sur la MINUAD

29 octobre 2014

Le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, s'est dit mercredi préoccupé par les conclusions d'un rapport qu'il avait commandé concernant les allégations selon lesquelles l'Opération de l'Union africaine et des Nations Unies au Darfour (MINUAD) aurait cherché intentionnellement à couvrir des crimes contre des civils et des soldats de la paix.

L'équipe chargée de procéder à cette étude a examiné tous les documents relatifs à 16 incidents qui étaient à la base de ces allégations. Elle a également interrogé d'anciens et actuels employés aux sièges de la MINUAD et de l'ONU, a précisé le porte-parole du Secrétaire général dans un communiqué de presse.

Elle « n'a trouvé aucune preuve à l'appui de ces allégations. Cependant, elle a trouvé une tendance à ne signaler des faits que lorsqu'ils étaient absolument avérés. Dans cinq des cas examinés, la Mission n'a pas fourni au siège de l'ONU des rapports complets sur les circonstances entourant ces incidents et qui impliquaient d'éventuels actes répréhensibles par le gouvernement ou les forces pro-gouvernementales », a-t-il ajouté. L'équipe chargée de l'étude a également constaté que la Mission a adopté une approche trop conservatrice envers les médias, gardant le silence alors qu'elle aurait pu fournir des éléments à la presse, même en l'absence de tous les faits.

« Le Secrétaire général est profondément préoccupé par ces conclusions. Il reconnaît que la MINUAD fait face à des défis uniques en raison d'un mandat et d'un environnement opérationnel complexes. Néanmoins, garder le silence ou éviter de signaler des incidents impliquant des violations des droits de l'homme et des menaces ou des attaques contre les Casques bleus de l'ONU ne peut être toléré en aucune circonstance », a dit son porte-parole.

Il a indiqué que le Secrétaire général prendrait toutes les mesures nécessaires pour s'assurer que la MINUAD fournisse une information complète et exacte. « Tous les efforts seront déployés pour s'assurer que les informations sensibles soient systématiquement portées à la connaissance du siège de l'ONU et du Conseil de sécurité en temps opportun. La politique de la MINUAD à destination des médias sera réexaminée pour garantir une plus grande ouverture et transparence. On attend de la Mission qu'elle donne des suites et fasse le point sur les enquêtes du gouvernement concernant les incidents où des Casques bleus ont été tués ou blessés », a précisé le porte-parole.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Darfour : l'ONU condamne le meurtre de trois soldats de la paix

L'Opération de l'Union africaine et des Nations Unies au Darfour (MINUAD) a indiqué jeudi que trois membres éthiopiens de son personnel militaire ont été tués lors d'une attaque aujourd'hui à Korma, dans le Nord-Darfour, au Soudan.