L'UNESCO condamne la destruction d'un mausolée du 11ème siècle en Iraq

28 octobre 2014

La Directrice générale de l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO) a fermement condamné mardi la destruction du mausolée de l'Imam Dur situé dans le gouvernorat de Salah-el-Din, en Iraq.

Le mausolée, construit au 11e siècle de notre ère, est considéré comme l'une des représentations emblématiques de l'architecture islamique de son époque.

« Le ciblage délibéré et les destructions systématiques du patrimoine culturel en Iraq atteignent des niveaux sans précédent », a déclaré la Directrice générale. « La destruction du mausolée de l'Imam Dur n'est pas un cas isolé. Au cours des derniers mois, nous avons assisté à des attaques similaires visant des bâtiments historiques, notamment des mosquées, des églises et des sanctuaires ».

« Le nettoyage culturel à l'œuvre en Iraq doit s'arrêter. La persécution des minorités ethniques et religieuses, qui s'accompagne de la destruction systématique de certaines des représentations les plus emblématiques du riche patrimoine iraquien, relèvent d'une idéologie de la haine et de l'exclusion », a ajouté Mme Bokova, faisant référence à sa déclaration du 8 août qui demandait la protection immédiate de la diversité culturelle iraquienne.

Selon elle, « de tels actes sont des crimes de guerre et leurs auteurs doivent rendre des comptes. L'UNESCO soutient tous les Iraquiens dans leurs efforts pour sauvegarder leur patrimoine qui est un patrimoine de l'humanité tout entière ».

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Le Vice-Secrétaire général Eliasson en visite en Iraq

Le Vice-Secrétaire général des Nations Unies, Jan Eliasson, s'est rendu en Iraq lundi, où il a rencontré des représentants du gouvernement iraquien, a indiqué le porte-parole du Secrétaire général à New York.