Mexique : l'UNESCO condamne le meurtre d'une journaliste citoyenne

27 octobre 2014

La Directrice-générale de l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO), Irina Bokova, a réclamé lundi une enquête sur le meurtre de Maria del Rosario Fuentes Rubio, une journaliste citoyenne de la ville de Reynosa, dans l'Etat de Tamaulipas au Mexique.

« Je condamne l'assassinat de Maria del Rosario Fuentes Rubio, une femme courageuse qui a utilisé les réseaux sociaux pour faire échouer le crime organisé dans sa tentative de supprimer des informations sur leurs activités dans les médias », a dit Mme Bokova dans une déclaration à la presse.

« Il est important que les autorités fassent tout ce qu'elles peuvent pour traduire en justice les personnes responsables du meurtre de Mme Fuentes Rubio, ce qui pourrait permettre de renforcer l'indépendance des médias et le droit à l'information », a-t-elle ajouté.

Maria del Rosario Fuentes Rubio, qui travaillait comme médecin dans une clinique de la ville de Reynosa, près de la frontière avec le Texas (Etats-Unis), contribuait activement au blog 'Valor por Tamaulipas', où elle signalait les dangers pour les citoyens et encourageait les victimes d'activités criminelles de se rendre à la police pour signaler ce qui s'était passé.

Après avoir reçu de nombreuses menaces via les médias sociaux, elle a été enlevée alors qu'elle se rendait à son travail le 15 octobre. Une photo de son cadavre a été publiée sur son compte le jour suivant.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

L'UNESCO condamne les meurtres de journalistes en Iraq et au Paraguay

La Directrice générale de l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO), Irina Bokova, a dénoncé vendredi le meurtre d'un journaliste de télévision en Iraq et les assassinats d'un journaliste et de son assistante au Paraguay.