L'ONU remercie le Soudan pour l'accueil généreux des réfugiés sud-soudanais

23 octobre 2014

A l'occasion d'une visite dans l'Etat du Nil Blanc, au Soudan, le Haut-Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés, Antonio Guterres, et l'Envoyé humanitaire du Secrétaire général, Abdoullah Al-Matouq, ont remercié le pays pour son accueil généreux de réfugiés sud-soudanais.

Plus de 50.000 réfugiés sud-soudanais vivent actuellement dans quatre sites dans l'Etat du Nil Blanc.

Plus de 100.000 réfugiés sont arrivés au Soudan depuis le début des violences au Soudan du Sud mi-décembre 2013. Près de 1.000 nouveaux réfugiés arrivent chaque semaine. Le nombre croissant de réfugiés complique encore la dégradation de la situation humanitaire au Soudan. Dans la seule région du Darfour, plus de 400.000 personnes ont été déplacées depuis début 2014, a précisé le Haut-Commissariat pour les réfugiés (HCR).

« Les réfugiés sud-soudanais ayant rejoint le Soudan sont dans une situation désespérée. Ils ont perdu leurs maisons, leurs moyens d'existence et leurs proches », a déclaré António Guterres. « Nous sommes extrêmement reconnaissants envers le gouvernement et le peuple du Soudan pour l'accueil qu'ils réservent aux réfugiés sud-soudanais. »

« Nous devons collectivement assurer que ces efforts se prolongent pour non seulement soutenir l'aide aux réfugiés, mais aussi réduire l'impact de cet afflux massif sur les communautés d'accueil soudanaises », a-t-il ajouté. « J'appelle donc la communauté des donateurs à des contributions financières supplémentaire pour nous donner les moyens de répondre à l'afflux continu depuis le Soudan du Sud ».

MM. Guterres et Al-Matouq se sont rendus au poste de passage frontière de Joda – via lequel la majorité des réfugiés sud-soudanais sont arrivés dans l'État du Nil Blanc – puis dans le site de réfugiés d'Al Alagaya qui accueille plus de 8.000 réfugiés.

Jeudi dans la capitale soudanaise Khartoum, ils ont rencontré le Président soudanais Omar Al-Bachir, et des ministres du gouvernement.

« Les défis humanitaires au Soudan sont vastes », a déclaré le Dr Al-Matouq. « Le nombre de personnes ayant besoin d'aide humanitaire au Soudan a augmenté de 800.000 depuis début 2014 (à juillet 2014). Ce chiffre s'ajoute à quelque 6,1 millions de personnes qui avaient déjà besoin d'une aide humanitaire début 2014 ».

Les deux responsables onusiens ont exprimé leur inquiétude concernant la poursuite du conflit au Soudan du Sud, ce qui risque d'entraîner une augmentation du nombre de personnes fuyant vers le Soudan.

M. Guterres a souligné la nécessité d'une planification appropriée dans la perspective d'une augmentation potentielle du nombre de réfugiés, notamment en allouant des terres supplémentaires pour les sites de réfugiés et en assurant la planification de ces sites.

MM. Al-Matouq et Guterres ont également exprimé leur satisfaction sur l'engagement reçu de la part des autorités soudanaises pour lever tous les obstacles afin que des organisations humanitaires travaillent au Soudan.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Soudan du Sud : la situation humanitaire reste catastrophique, selon l'ONU

A l'occasion d'une réunion du Conseil de sécurité sur la situation au Soudan du Sud, la nouvelle Représentante spéciale du Secrétaire général dans ce pays, Ellen Margrethe Loej, a souligné mercredi que la situation humanitaire restait catastrophique et ne s'améliorerait pas tant qu'il n'y aura pas de réconciliation.