Ban Ki-moon : « le cycle de construction et de destruction doit cesser » à Gaza

21 octobre 2014

A l'occasion d'une réunion du Conseil de sécurité des Nations Unies sur la situation au Moyen-Orient, le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a appelé mardi à mettre fin au cycle de construction et de destruction à Gaza qui s'est une nouvelle fois répété lors du conflit cet été.

La semaine dernière, M. Ban a participé à une conférence en Egypte sur la reconstruction de Gaza et s'est rendu dans ce territoire occupé. « J'ai vu des kilomètres de complète destruction », a-t-il expliqué mardi.

« Alors que l'hiver approche, j'exhorte la communauté internationale à avancer rapidement dans la distribution d'une assistance nécessaire », a-t-il ajouté.

« Le cycle de construction et de destruction doit cesser. On ne peut pas attendre de la communauté internationale qu'elle ramasse constamment les morceaux d'une nouvelle guerre et paie ensuite l'addition », a déclaré le Secrétaire général. « Comme je l'ai dit au Caire, faisons en sorte qu'il s'agisse de la dernière conférence sur la reconstruction de Gaza. »

Ban Ki-moon a salué la reprise prévue de pourparlers indirects sur un cessez-le-feu entre Israël et les Palestiniens sous l'égide de l'Egypte au Caire. Il a également reconnu les mesures prises par Israël pour réduire les restrictions sur les déplacements et le commerce en Cisjordanie et à Gaza. « Elles doivent être étendues », a-t-il dit.

Le Secrétaire général a rappelé que la stabilité à long terme de la région dépendait d'un accord de paix global conduisant à un Etat palestinien viable et indépendant. « La solution à deux Etats est la seule option viable pour une paix durable. Le moment est venu d'avoir du courage et une vision afin de faire les difficiles compromis qui sont nécessaires », a-t-il ajouté à l'adresse des dirigeants israéliens et palestiniens.

S'agissant du conflit à Gaza cet été, le Secrétaire général a déclaré attendre avec impatience une enquête par l'armée israélienne sur des incidents au cours desquels « des sites de l'ONU ont été frappés par des tirs et de nombreuses personnes innocentes ont été tuées. »

« Je prévois d'avancer avec une commission d'enquête indépendante chargée d'examiner les incidents les plus sérieux, ainsi que les cas au cours desquels des armes ont été trouvées sur des sites de l'ONU », a dit M. Ban.

Le Secrétaire général a rappelé qu'il s'était aussi rendu dans un kibboutz israélien qui a été frappé par des roquettes du Hamas et qu'il avait visité un tunnel construit par des combattants palestiniens pour lancer des attaques.

« Les Israéliens ont aussi souffert lors du conflit », a-t-il dit. « Je comprends complètement la menace sur la sécurité d'Israël que font peser ces roquettes et ces tunnels. En même temps, l'ampleur des destructions à Gaza a soulevé de sérieuses questions sur la proportionnalité et la nécessité de rendre des comptes. »

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.