Un expert de l'ONU sur les droits de l'homme et l'environnement va effectuer sa première visite en France

17 octobre 2014

L'Expert indépendant des Nations Unies sur les droits de l'homme et de l'environnement, John Knox, a annoncé vendredi qu'il effectuera sa première visite officielle en France du 20 au 24 octobre 2014, afin d'évaluer la manière dont le pays met en œuvre les droits de l'homme liés à la protection de l'environnement et d'identifier de bonnes pratiques.

« La France est à la pointe en matière de lien entre les droits de l'homme et la protection de l'environnement », a déclaré l'expert dans un communiqué de presse. M. Knox a félicité la France pour être le premier pays à consacrer un texte constitutionnel au droit à l'environnement.

La Charte française de l'environnement favorise le développement durable au plus haut niveau dans la structure juridique de la France, aux côtés de la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen de 1789 et du préambule de la Constitution de 1946.

« Toutefois, il est important d'évaluer les leçons apprises et les défis auxquels le pays fait face pour la réalisation de ces droits environnementaux, ainsi que la façon dont il aborde les défis environnementaux mondiaux, qui ont des impacts sur les droits fondamentaux, tels que les changements climatiques », a souligné M. Knox.

Au cours de sa visite de cinq jours, à l'invitation du gouvernement, l'Expert indépendant de l'ONU rencontrera des responsables gouvernementaux et des experts, ainsi que des représentants de la société civile.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Le Secrétaire général exhorte les États membres à faire de l'économie verte le moteur de la croissance

Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a appelé lundi les États membres à se doter de politiques respectueuses de l'environnement, en soulignant que celles-ci seraient également bénéfiques à la croissance économique et la prospérité.