Haïti : le chef de l'ONU encourage les bailleurs de fonds à soutenir la lutte contre le choléra

9 octobre 2014

A l'occasion d'une conférence sur l'eau, l'assainissement et la santé en Haïti organisée au siège de la Banque mondiale à Washington, le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, a encouragé jeudi les bailleurs de fonds internationaux à soutenir la lutte contre le choléra dans ce pays.

« Pendant des décennies, l'eau et l'assainissement ont été négligés en Haïti, avec de graves conséquences pour la santé publique. Sans eau propre et un assainissement adéquat, les gens meurent de maladies d'origine hydrique évitables, dont la diarrhée, les taux de malnutrition augmentent, retardant non seulement le développement d'un enfant mais celui du pays lui-même », a dit M. Ban lors d'un discours à cette conférence.

« Nous devons rattraper le temps perdu. Nous devons aider les Haïtiens. Nous devons permettre à chaque Haïtien d'avoir un accès à l'eau, à l'assainissement et aux soins. Nous sommes ici aujourd'hui pour faire en sorte que cela se fasse », a-t-il ajouté.

Le Secrétaire général a rappelé que le gouvernement haïtien avait lancé un programme national de lutte contre le choléra sur dix ans et a remercié les nombreux bailleurs de fonds qui ont déjà contribué à ce programme. Mais à ce jour, seulement 10% des fonds jugés nécessaires ont été octroyés.

Ban Ki-moon s'est rendu en juillet en Haïti. Au cours de sa visite, il avait lancé avec le Premier ministre Laurent Lamothe le « Projet assainissement total », destiné à améliorer les conditions sanitaires pour des millions de gens dans les prochaines années.

Jeudi, il a une nouvelle fois appelé tous les partenaires de Haïti à se mobiliser pour maintenir la dynamique et aider à construire un meilleur accès à l'eau et à l'assainissement. « Les Haïtiens attendent de leur gouvernement et de la communauté internationale qu'ils tiennent leurs promesses », a-t-il dit.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.