Journée de la non-violence : Ban rend hommage à la philosophie du Mahatma Gandhi

2 octobre 2014

À l'occasion de la Journée internationale de la non-violence, le Secrétaire général des Nations Unies a rendu hommage à la philosophie du Mahatma Gandhi, qui a montré que les manifestations pacifiques pouvaient donner de bien meilleurs résultats que les offensives militaires.

« Les principes consacrés dans la Déclaration universelle des droits de l'homme, adoptée en 1948, année de la disparition de Gandhi, s'inspirent largement de ses convictions », a rappelé M. Ban dans son message pour la journée.

Alors que le monde connait une escalade de la violence sectaire et la destruction injustifiée de sites et d'éléments du patrimoine culturels, le chef de l'ONU a affirmé que le moment semble particulièrement bien indiqué pour relayer l'appel de Gandhi en faveur de la paix et de la réconciliation et se souvenir de sa mise en garde : « Œil pour œil, et le monde finira aveugle ».

« Nous devons encourager une culture de paix, fondée sur le dialogue et la compréhension mutuelle, afin de cohabiter en harmonie, dans le respect et la célébration de la grande diversité de l'humanité », a déclaré le chef de l'ONU.

Pour renforcer la dignité humaine, promouvoir une culture de non-violence et construire une paix durable, il n'y a, selon le Secrétaire général, pas de meilleur outil que l'éducation. Grâce à elle, il est possible d'imaginer de nouvelles manières de vivre ensemble et de respecter la planète. L'éducation peut également encourager le développement de nouvelles formes de citoyenneté et de solidarité mondiales, tellement indispensables dans le monde d'aujourd'hui.

« En ce jour, j'engage tous les citoyens du monde à lutter contre les forces de l'intolérance, à faire progresser la citoyenneté mondiale et à donner naissance à une solidarité humaine inspirée de la philosophie de la non-violence prônée par le Mahatma Gandhi », a dit M. Ban.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Journée internationale de la non-violence : Ban appelle chacun à pratiquer la non-violence au quotidien

À l'occasion de la Journée internationale de la non-violence, le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, a rappelé mercredi que non-violence n'est ni inerte ni passive, puisqu'il faut du courage pour faire front à ceux qui ont recours à la violence pour imposer leur volonté ou leurs convictions.