Le Togo se dit préoccupé par l'instabilité et le terrorisme en Afrique

30 septembre 2014

Le Ministre des affaires étrangères du Togo, Robert Dussey, a exprimé lundi, à la tribune de l'Assemblée générale de l'ONU, la préoccupation de son pays du fait de l'instabilité et du terrorisme prévalant dans certaines régions d'Afrique.

« La situation d'instabilité chronique qui prévaut aujourd'hui en Afrique, en particulier dans la bande sahélo-saharienne, est préoccupante », a-t-il dit. Le Togo, a-t-il ajouté, a acquis de son expérience de membre non permanent du Conseil de sécurité en 2012-2013 la certitude que « l'agenda de la paix et la nouvelle architecture pour la sécurité internationale doivent tenir compte de cette nouvelle situation de régionalisation des conflits ».

« Un autre facteur qui met encore plus en péril la survie des Etats et leurs efforts de développement se trouve être le terrorisme », a déploré M. Dussey, citant notamment en Afrique Boko Haram et Shabab qui commettent fréquemment « des actes qui déstabilisent des pays frères comme le Nigéria, le Cameroun, la Somalie et le Kenya ».

Le Togo, a-t-il poursuivi, se félicite des efforts conjugués de la communauté internationale « qui ont permis de mettre en déroute les groupes armés terroristes, notamment en Somalie et au Mali. » Il « apprécie à leur juste valeur les efforts du gouvernement français à rester engagé dans la région du Sahel afin de poursuivre, aux côtés des pays africains, la lutte contre les terroristes à travers l'opération Barkhane ».

Appelant la communauté internationale à ne ménager aucun effort pour soutenir les pays africains touchés par le terrorisme, M. Dussey a également souhaité un effort collectif pour sécuriser davantage les côtes africaines pour éradiquer la piraterie maritime.

« C'est dans cet esprit (…) que le Togo a pris l'initiative d'accueillir à Lomé, au cours de l'année 2015, une conférence internationale sur la sécurité maritime et le développement économique en Afrique, sous l'égide de l'Union africaine », a-t-il précisé. Il a souhaité que les eaux africaines deviennent « un espace pivot du commerce international, débarrassé des prédateurs organisés qui entretiennent la peur le long de nos côtes ».

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

La Mauritanie appelle à une action internationale pour éliminer le groupe Boko Haram

Le Président mauritanien, Mohamed Ould Abdel Aziz, a appelé mercredi à une action conjointe de l'Union africaine et de la communauté internationale en vue d'éliminer le groupe extrémiste armé Boko Haram qui sévit dans le nord du Nigéria.