Le Canada exalte sa contribution à la promotion des valeurs de l'ONU

26 septembre 2014

Le Premier ministre du Canada, Stephen Harper, a déclaré jeudi, devant l'Assemblée générale de l'ONU, que son pays avait une forte tradition d'action au service de l'humanité et de la promotion des valeurs des Nations Unies.

Il a précisé que le Canada avait toujours été prêt à coopérer avec d'autres pays civilisés pour combattre les affronts à la dignité humaine et les attaques contre l'ordre international et continuerait à épauler ses alliés au sein de la communauté internationale pour faire face aux graves défis d'aujourd'hui.

Mais tous ces efforts seraient vains, a mis en garde M. Harper, « si nous ne pouvons pas offrir aux peuples des alternatives en vue d'une vie meilleure ». Le commerce et la fourniture efficace d'aide sont devenus le symbole du rôle du Canada dans le monde, a-t-il dit.

La Canada, a-t-il insisté, est une parfaite illustration du fait que les échanges commerciaux ont transformé « de petites nations en grandes nations » et créé de nouvelles possibilités pour leurs habitants.

Abordant le calendrier du développement pour l'après-2015, M. Harper a estimé que la santé maternelle et infantile devait de nouveau être considérée comme une priorité. A cet égard, il a salué l'initiative « Chaque femme, chaque enfant » du Secrétaire général, Ban Ki-moon, en ce qu'elle ouvre la voie vers une importante réduction de la mortalité infantile due à des causes facilement évitables.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

A Toronto, Ban appelle à redoubler d'efforts pour améliorer la santé des mères et des enfants

A l'occasion d'un Sommet sur la santé maternelle et infantile à Toronto, au Canada, le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, s'est félicité vendredi des progrès réalisés dans ce domaine et a appelé à redoubler d'efforts pour éviter que certains pays ne perdent les gains réalisés.