La République démocratique du Congo se félicite du retour de la paix et de la stabilité

25 septembre 2014

Le Président de la République démocratique du Congo (RDC), Joseph Kabila, s'est félicité jeudi, à la tribune de l'Assemblée générale de l'ONU, du fait que son pays a retrouvé la paix et la stabilité après des années de conflits sanglants, et s'est engagé à faire tout son possible pour préserver cette stabilité.

« Je suis heureux de vous dire ce jour que la République démocratique du Congo est de nouveau un pays debout, où la paix retrouvée se consolide chaque jour davantage et dont l'économie est l'une des plus dynamiques du continent », a-t-il dit.

M. Kabila a affirmé que la consolidation de la démocratie et le renforcement de la cohésion nationale demeuraient ses « objectifs prioritaires », réaffirmant à ce propos la tenue prochaine des élections, conformément au calendrier arrêté par la Commission électorale nationale indépendante.

Pour réussir le pari de la reconstruction et du développement, « il nous faut à tout prix préserver la stabilité », a-t-il souligné, promettant d'y consacrer « la primeur de ses efforts », avec l'aide des partenaires internationaux de la RDC.

M. Kabila a par ailleurs déploré « une conjoncture internationale particulièrement délicate, marquée par le terrorisme, la résurgence en Afrique de la maladie à virus Ebola et les nombreuses atteintes à la paix en divers endroits de la planète ».

Au sujet du terrorisme, le chef de l'Etat congolais a estimé que « l'Afrique, jadis épargnée par cette forme de violence aveugle, en est aujourd'hui l'épicentre ». « Les populations de la Libye, du Mali, du Kenya, de la Somalie, du Nigéria et de tant d'autres pays d'Europe, d'Amérique et d'Asie, sont ainsi régulièrement endeuillées par des attentats, des prises d'otages et des exécutions sommaires ».

« Y faire collectivement face s'impose à tous les Etats membres de notre Organisation, à la fois comme une obligation morale et comme la seule stratégie efficace, si nous voulons éradiquer sûrement et rapidement cette barbarie », a-t-il affirmé.

L'Afrique, a déclaré par ailleurs M. Kabila, « mène un combat héroïque » contre le virus Ebola et « mérite d'être soutenue ». Remerciant la communauté internationale pour son aide dans ce combat, il a annoncé que la RDC, « forte de son expérience de plus de trente ans dans la gestion des épidémies d'Ebola », mettrait en place, dès octobre, « des centres de formation pluridisciplinaires pour former un personnel de santé à même de répondre (…) aux besoins des pays africains qui sont ou seraient à l'avenir touchés par ce type d'épidémie ».

Quant aux guerres qui embrasent plusieurs parties du monde, M. Kabila a réaffirmé l'engagement de la RDC à « œuvrer sans relâche pour la paix et la stabilité en Afrique et dans le monde ». C'est dans cette optique, a-t-il souligné, que s'inscrit la présence des contingents congolais de l'armée et de la police en République centrafricaine dans le cadre de la force africaine de stabilisation de ce pays.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.