Le Japon affirme son engagement à contribuer à la lutte contre Ebola

25 septembre 2014

Lors d'un discours devant l'Assemblée générale des Nations Unies, le Premier Ministre du Japon, Shinzo Abe, a souligné jeudi que son pays allait renforcer son appui aux efforts de l'ONU pour lutter contre l'épidémie d'Ebola.

A la Conférence internationale de Tokyo sur le développement de l'Afrique (TICAD V), qui a eu lieu l'an dernier, le Japon avait prévu d'octroyer 500 millions de dollars aux questions liées à la santé en Afrique, et avait annoncé des programmes de formation bénéficiant à 120.000 personnes du secteur de la santé.

« Nous avons envoyé des experts japonais dans le cadre de la mission de l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Nous avons également augmenté notre contribution financière à la lutte contre Ebola de cinq millions de dollars et fourni 500.000 équipements de protection personnelle pour le personnel de santé », a indiqué M. Abe.

« Nous nous engageons également à fournir une contribution financière supplémentaire de 40 millions de dollars à ces efforts », a-t-il ajouté en expliquant que le Japon travaille sur un médicament « prometteur » qui pourrait être très utile pour la phase post-exposition au virus.

Le Premier ministre japonais a exprimé la préoccupation de son gouvernement face à la menace pour l'ordre international que représente l'EIIL. A ce stade il faut, selon lui, mettre l'accent sur la prévention de l'extrémisme et rapidement faire face à la crise humanitaire dans la région. Pour participer à ces efforts, le Japon va allouer 50 millions de dollars à l'aide humanitaire d'urgence.

Pour des raisons liées à son histoire, le Japon reste un fervent défenseur de la paix et ne cessera de combattre la « culture de la guerre » de manière proactive, a expliqué le Premier Ministre, illustrant son propos par des initiatives concrètes dans la bande de Gaza et à Mogadiscio, en Somalie.

L'un des axes principaux de l'engagement japonais dans le monde est l'éducation parce qu'elle est, selon M. Abe, à la base de toute croissance économique, de toute société juste et équitable qui place l'Homme en son centre. Il a également fait part de l'engagement du Japon dans la lutte pour l'autonomisation et la promotion des femmes tant au plan national qu'au plan international, cause à laquelle il a alloué 1,8 milliard de dollars depuis l'année dernière.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Libéria : Ebola a des effets catastrophiques sur la production agricole, selon la FAO

L'épidémie d'Ebola est en train d'éradiquer les progrès économiques réalisés au Libéria depuis plusieurs années et menace les moyens de subsistance d'un grand nombre de gens dans le pays, a mis en garde mardi l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO).