Somalie : plus de 130.000 personnes déplacées en 2014 du fait de l'insécurité alimentaire

16 septembre 2014

Plus de 130.000 personnes en Somalie ont dû quitter leurs maisons depuis le début de l'année à cause des expulsions forcées, de la sécheresse, de la guerre et du manque de moyens de subsistance, a indiqué mardi le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR).

« La vaste majorité d'entre elles, soit environ 107.000, sont des déplacés internes en Somalie. Par ailleurs, 23.000 réfugiés somaliens ont été enregistrés au Yémen, au Kenya et en Ethiopie durant les huit premiers mois de 2014 », a indiqué un porte-parole du HCR, Babar Baloch, lors d'un point de presse à Genève.

« L'insécurité a été la principale cause du déplacement interne avec environ 38.000 personnes ayant fui leurs maisons à cause du conflit militaire », a-t-il ajouté.

Selon les estimations, durant les huit derniers mois, environ 7.000 personnes ont fui l'offensive militaire en cours actuellement dans le centre-sud de la Somalie.

Les expulsions forcées de déplacés installés sur des terrains ou dans des bâtiments qu'ils soient privés ou publics auraient déraciné près de 33.000 personnes à Kismayo et dans la capitale Mogadiscio.

« Le HCR a engagé des discussions avec les fonctionnaires somaliens en charge des déplacés pour assurer que ces évictions ne s'effectuent pas en violation des droits humains fondamentaux. Le HCR a distribué des articles de secours essentiels à 3.000 familles déplacées à Kismayo ces dernières semaines, mais des distributions supplémentaires sont nécessaires », a indiqué le porte-parole du HCR.

Il a ajouté que de nombreux déplacés vivent dans des abris de fortune sur des sites dépourvus de services essentiels. Des violences à l'encontre des femmes ainsi que des viols de jeunes filles et de femmes par des miliciens ont été signalés.

S'agissant des réfugiés somaliens dans les pays voisins, le Yémen a déjà reçu cette année 11.000 nouveaux arrivants par bateaux ayant traversé le golfe d'Aden ou la mer Rouge. Ce chiffre atteint déjà celui enregistré pour toute l'année 2013. La plupart des nouveaux arrivants sont originaires de six régions du centre-sud de la Somalie qui sont affectées par la sécheresse, l'insécurité alimentaire et la pauvreté. Près de 9.000 Somaliens sont arrivés au Kenya alors que l'Ethiopie a enregistré plus de 3.000 réfugiés somaliens arrivés cette année. Le total des réfugiés somaliens dans la région s'élève à 957.000.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Somalie : l'ONU prévient qu'il est urgent d'agir pour éviter une nouvelle famine

Le Coordinateur humanitaire des Nations Unies en Somalie, Philippe Lazzarini, a exprimé mardi sa préoccupation concernant la détérioration de la sécurité alimentaire dans ce pays due à la sécheresse, la flambée des prix et la guerre.