Syrie : l'ONU condamne le meurtre du journaliste américain Steven Sotloff

3 septembre 2014

Le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, et la Directrice-générale de l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO), Irina Bokova, ont fermement condamné mercredi le meurtre, en Syrie, du journaliste américain Steven Sotloff par le groupe extrémiste l'Etat islamique d'Iraq et du Levant (EIIL).

« Nous sommes tous choqués par les informations en provenance d'Iraq concernant le meurtre brutal de civils par l'EIIL, y compris la nouvelle décapitation brutale d'un journaliste. Je condamne fermement ces crimes méprisables », a déclaré Ban Ki-moon dans un discours à l'Université d'Auckland, en Nouvelle-Zélande.

Mme Bokova a également exprimé son choc s'agissant du meurtre de Steven Sotloff et a appelé à la libération immédiate de tous les otages civils détenus par des groupes militants en Syrie.

« Je condamne profondément l'exécution de Steven Sotloff », a dit la Directrice-générale. « Steven Sotloff, comme James Foley qui a été assassiné d'une manière aussi méprisable il y a deux semaines, était un homme courageux qui travaillait comme journaliste, déterminé à raconter au monde ce qui se passait sur le terrain. »

Mme Bokova a présenté ses sincères condoléances à la famille et aux amis de Steven Sotloff. « J'exhorte toutes les parties à libérer tous les autres otages », a-t-elle dit. « J'appelle aussi tous les gouvernements à renforcer la sécurité des journalistes en garantissant que ceux qui sont responsables d'une telle violence rendent des comptes. »

Steven Sotloff, 31 ans, était un journaliste pigiste qui travaillait pour plusieurs publications américaines, dont Time magazine et World Affairs. Il avait été enlevé à Alep, en Syrie, durant l'été 2013.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

L'UNESCO dénonce le meurtre du journaliste palestinien Abdullah Murtaja

La Directrice générale de l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO), Irina Bokova, a dénoncé vendredi le meurtre du journaliste palestinien Abdullah Murtaja, décédé le 25 août.