Le Conseil de sécurité adopte une résolution pour renforcer la sécurité du personnel humanitaire

29 août 2014

Le Conseil de sécurité des Nations Unies a adopté vendredi une résolution pour renforcer la sécurité des travailleurs humanitaires face à l'augmentation des incidents violents, des enlèvements et des détentions illégales dans le cadre des opérations humanitaires.

« Profondément préoccupé par l'augmentation des actes de violence perpétrés dans de nombreux endroits du monde contre le personnel humanitaire, ainsi que le personnel des Nations Unies et le personnel associé », le Conseil de sécurité s'est déclaré « résolu à prendre les mesures requises » pour assurer leur sécurité.

Par cette résolution adoptée à l'unanimité, le Conseil « condamne fermement toutes les formes de violence et d'intimidation, y compris l'assassinat, le viol et l'agression sexuelle, le vol à main armée, l'enlèvement, la prise d'otage, le harcèlement et l'arrestation et la détention illégale auxquels sont de plus en plus exposés ceux qui participent à des opérations humanitaires, ainsi que les attaques contre les convois humanitaires et les actes de destruction et de pillage de leurs biens ».

Le Conseil demande à toutes les parties impliquées dans un conflit armé de permettre un « plein accès sans entrave de tout le personnel humanitaire à toutes les personnes ayant besoin d'assistance ».

Il leur demande également de veiller à ce que les crimes commis contre le personnel humanitaire ne restent pas impunis.

Le Conseil propose notamment de veiller « à ce que les mandats des opérations de maintien de la paix de l'ONU puissent, le cas échéant et au cas par cas, contribuer à créer un environnement sûr pour permettre aux organismes humanitaires d'acheminer l'aide, dans le respect des principes humanitaires ».

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Myanmar : l'ONU salue l'engagement des autorités à assurer la sécurité des travailleurs humanitaires

Le Bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA) au Myanmar a salué jeudi l'engagement du gouvernement de ce pays à rétablir la sécurité des travailleurs humanitaires suite aux incidents violents dans la ville de Sittwe dans l'État de Rakhine qui ont contraint l'ONU à évacuer son personnel.