Soudan du Sud : l'ONU condamne la détention d'observateurs dans l'Etat d'Unity

25 août 2014

La Mission des Nations Unies au Soudan du Sud (MINUSS) a condamné la détention samedi d'une équipe de six observateurs chargés de surveiller le cessez-le-feu et de trois membres d'équipage à Bouth, dans l'Etat d'Unity, par des forces alliées à l'Armée populaire de libération du Soudan (SPLA) dans l'opposition.

Ces observateurs de l'Autorité intergouvernementale pour le développement (IGAD) se trouvaient dans l'Etat d'Unity pour une mission de routine quand ils ont été arrêtés. Dimanche, la MINUSS a aidé à les localiser et à ramener les observateurs et les membres d'équipage à la base de la Mission à Bentiu.

Des efforts sont en cours pour récupérer l'avion affrété par l'IGAD pour transporter les observateurs à Bouth, a déclaré la MINUSS dans un communiqué de presse.

Réaffirmant son plein appui à la médiation et au mécanisme de surveillance de l'IGAD, qui a été accepté par les deux parties le 23 janvier 2014, la MINUSS a appelé toutes les parties à pleinement coopérer pour trouver une solution pacifique et durable à la crise actuelle.

Le Soudan du Sud a connu plusieurs épisodes de violence au cours des dernières semaines.

La semaine dernière, la base de l'ONU à Bentiu a essuyé des tirs. Un enfant a été blessé. L'incident aurait pu faire davantage de victimes parmi les civils séjournant dans un camp de déplacés ainsi que parmi le personnel des Nations Unies. Une précédente attaque a poussé des centaines de personnes à chercher refuge à l'aéroport le plus proche. Environ 340 civils ont trouvé refuge auprès des troupes de la MINUSS.

L'affrontement entre le Président Salva Kiir et son ancien Vice-Président, Riek Machar, a commencé mi-décembre 2013. Le conflit a poussé près de 100.000 civils à trouver refuge dans les bases de la MINUSS à travers le pays. La crise a déraciné près de 1,5 million de personnes.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Soudan du Sud : le PAM va se servir de nouveaux dons pour atteindre des zones isolées

Le Programme alimentaire mondial (PAM) va utiliser une contribution de 180 millions de dollars des Etats-Unis pour couvrir notamment ses coûts de transport d'aide alimentaire dans des zones isolées au Soudan du Sud, qui fait face à une grave crise humanitaire.