Le Conseil de sécurité condamne l'attaque suicide meurtrière contre des Casques bleus au Mali

18 août 2014

Le Conseil de sécurité des Nations Unies a condamné lundi dans les termes les plus forts l'attaque suicide samedi 16 août à Ber, au Mali, au cours de laquelle deux Casques bleus burkinabés de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies au Mali (MINUSMA) ont été tués et sept autres Casques bleus blessés.

Dans une déclaration à la presse, les membres du Conseil ont présenté leurs condoléances aux familles des Casques bleus tués, ainsi qu'aux gouvernement et peuple du Burkina Faso et à la MINUSMA.

Le Conseil de sécurité a réitéré son « entier soutien à la MINUSMA et aux forces françaises qui la soutiennent. » Il a appelé le gouvernement du Mali « à enquêter rapidement sur cette attaque et à traduire ses auteurs en justice. »

Dès samedi, le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, s'était déclaré profondément attristé par la mort des Casques bleus dans cette attaque et avait condamné « cet acte criminel. »

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Mali : l'ONU condamne une attaque suicide meurtrière contre des Casques bleus

Le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, s'est déclaré samedi profondément attristé par la mort de deux casques bleus des Nations Unies et les blessures infligées à au moins sept autres lors d'une attaque suicide aujourd'hui à Ber, dans la région de Tombouctou, au Mali.