Libye : la Mission de l'ONU condamne la poursuite des combats à Tripoli

12 août 2014

La Mission d'appui des Nations Unies en Libye (MANUL) a vivement condamné mardi la poursuite des combats dans la capitale Tripoli malgré les appels répétés des autorités et de la communauté internationale à un cessez-le-feu immédiat et à s'abstenir de recourir à la force pour régler les différends politiques.

« La Mission déplore l'augmentation du nombre de victimes civiles et exprime sa profonde inquiétude à propos de la pénurie de fournitures médicales, du déplacement de milliers de familles, des importants dégâts causés à des résidences et à des infrastructures et de l'arrêt de l'activité économique », a dit la Mission dans un communiqué de presse.

La Mission a également condamné la poursuite des combats dans l'Est du pays, qui font souffrir la population civile, et les attaques contre la police et les positions de l'armée ainsi que l'utilisation d'avions militaires lors des combats.

La MANUL, en coordination avec les partenaires internationaux, a déclaré être « en contact permanent avec toutes les parties en vue de parvenir à un cessez-le feu, mettre fin à l'effusion de sang et arriver à des solutions politiques aux problèmes actuels ». La Mission a appelé toutes les parties à répondre positivement à ces efforts sans tarder.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Libye : une délégation de l'ONU à Tripoli en soutien aux efforts pour mettre fin à la violence

Une délégation de la Mission d'appui des Nations Unies en Libye (MANUL), dirigée par le Représentant spécial adjoint du Secrétaire général, Ismail Ould Cheikh Ahmed, se trouve actuellement à Tripoli pour soutenir les efforts destinés à mettre fin à la violence dans le pays.