Le drapeau de l'ONU en berne en hommage aux employés de l'UNRWA tués à Gaza

7 août 2014

Le drapeau de l'ONU était en berne jeudi au siège des Nations Unies à New York en hommage aux employés et contractuels travaillant pour l'Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine au Proche-Orient (UNRWA) qui ont été tués à Gaza au cours du mois écoulé.

A 13h00, à l'extérieur du bâtiment du Secrétariat, le personnel de l'ONU a respecté une minute de silence en souvenir des collègues tués.

Les employés de l'UNRWA tués sont : Fatma A. Rahim Abu Amouna, 54 ans, enseignante; Inas Shaban Derbas, 30 ans, enseignante; Mohammed A. Raouf Al-Dadda, 39 ans, enseignant; Ismail A. Qader El-Kujk, 53 ans, expert santé-environnement; Farid Mohamed Mohamed Ahmed, 50 ans, enseignant; Ahmed Mohamed Mohamed Ahmed, 51 ans, directeur d'école; Munir Ibrahim El Hajjar, travailleur social; Medhat Ahmed Al Amoudi, 53 ans, ouvrier, et Abdallah Naser Khalil Fahajan, 21 ans, employé d'école.

Deux contractuels travaillant pour l'UNRWA et employés dans le cadre du programme création d'emplois de l'agence onusienne ont été tués alors qu'ils travaillaient dans des abris de l'UNRWA : Adel Mohammad Abu Qamar, gardien, et Hazim Abdelbasit Abu Hellal, gardien.

De son côté, le Coordonnateur humanitaire pour les territoires palestiniens occupés, James Rawley, a estimé jeudi que « l'ampleur des besoins était sans précédent à Gaza » après quatre semaines de combats. Il a précisé que des équipes sur le terrain évaluaient les besoins et fournissaient une assistance à la population civile dans le besoin.

Selon M. Rawley, « en l'absence d'une levée du blocus à Gaza, les Palestiniens continueront d'être privés de tout sentiment d'une vie normale et l'effort de reconstruction massif désormais nécessaire sera impossible. »

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

L'ONU appelle à une aide généreuse et rapide pour reconstruire Gaza

Alors que le cessez-le-feu à Gaza continuait d'être respecté mercredi, le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, a appelé les Etats membres à apporter une aide généreuse et rapide pour la reconstruction et les besoins humanitaires les plus pressants.