Le chef de l'ONU déplore la récente flambée de violence antisémite en Europe

4 août 2014

Le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, a déploré la récente flambée d'attaques antisémites, notamment en Europe, en lien avec les manifestations concernant l'escalade de la violence à Gaza.

« Le Secrétaire général souligne que le conflit au Moyen Orient ne doit pas constituer une excuse pour des préjugés qui pourraient affecter la paix et l'harmonie sociale où que ce soit », a dit son porte-parole dans une déclaration à la presse publiée dimanche soir.

Ban Ki-moon « croit fermement que le conflit doit être résolu par une cessation immédiate de la violence et des négociations », a-t-il ajouté.

En novembre 2013, lors d'une visite des ruines d'Auschwitz-Birkenau, le plus grand camp de concentration et d'extermination nazi, situé en Pologne, le Secrétaire général avait rappelé les efforts de l'ONU en faveur de la prévention du génocide, de la tolérance et de la paix.

« Même aujourd'hui l'antisémitisme garde son emprise dans de trop nombreux endroits », avait-il affirmé. « Le monde ne doit jamais oublier, nier ou minimiser l'Holocauste. Nous devons toujours rester sur nos gardes ».

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Gaza : Ban condamne un nouveau bombardement meurtrier d'une école de l'ONU

Le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, a fermement condamné dimanche le meurtre d'au moins 10 civils palestiniens dans un bombardement à l'extérieur d'une école de l'Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA) accueillant des milliers de civils.