Afghanistan : Ban condamne les attaques contre des civils à Paktika et dans la capitale Kaboul

15 juillet 2014

Le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon a condamné mardi les attaques perpétrées aujourd'hui à Paktika, dans le sud-est de l'Afghanistan et dans la capitale Kaboul. Les attaques auraient fait de nombreux morts et blessés.

« L'attaque contre des civils à Paktika pendant le mois sacré du Ramadan est un acte criminel méprisable qui a tué et blessé beaucoup d'innocents dont des enfants », a déclaré le porte-parole de M. Ban dans un communiqué de presse.

« Le Secrétaire général condamne en outre l'attaque qui a ciblé des fonctionnaires civils à Kaboul aujourd'hui et qui a tué deux employés du Gouvernement. De telles attaques, dirigées contre des civils, sont une grave violation du droit international humanitaire », a-t-il ajouté.

Le Secrétaire général a présenté ses condoléances aux familles des victimes et souhaité un prompt rétablissement aux blessés.

Le chef de l'ONU a indiqué que ces actes viennent quelques jours à peine après la publication d'un rapport des Nations Unies sur la protection des civils dans les conflits armés et souligne les graves défis auxquels est toujours confronté l'Afghanistan.

« Il salue, une nouvelle fois, le courage et la résilience du peuple afghan qui a participé aux deux tours des élections dans un rejet clair de la violence et qui continue à travailler à un avenir plus prospère et plus pacifique », a affirmé le porte-parole.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Afghanistan : l'ONU propose un nouvel audit pour sortir de l'impasse de l'élection présidentielle disputée

La Mission d'assistance des Nations Unies en Afghanistan (MANUA) a proposé vendredi un plan de vérification supplémentaire du processus électoral afin de sortir de l'impasse alors que le vainqueur du second tour de l'élection présidentielle et le successeur du Président Hamid Karzaï n'a toujours pas été déclaré.